Après avoir été greffé des deux mains en 2015, cet enfant peut désormais écrire et manger tout seul

Par
2 320
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Il y a deux ans, Zion Harvey, un enfant américain, avait reçu une greffe des deux mains après une opération réussie par une équipe de 40 médecins à Philadelphie ! Aujourd’hui âgé de dix ans, le premier bilan de la greffe, publié le 18 juillet dans la revue médicale The Lancet, décrit un véritable succès.

Dix-huit mois après sa grosse opération qui avait duré 10 heures, il lui est désormais possible de manger, de s’habiller ou d’écrire tout seul ! Le jeune garçon a dû passer de longues heures et des journées difficiles, notamment à cause des nombreux rejets de greffes (huit en total), qui ont pu être réglés grâce à des immunosuppresseurs.

Crédit photo : Capture d'écran / NBC

Alors que le débat sur la greffe des mains est toujours en débat en France, cet exemple montre bien les avancées, comme le détaille Sandra Amaral de l’hôpital de Philadelphie : « Notre étude montre qu'une transplantation des mains est possible quand elle est soigneusement préparée et soutenue par une équipe de chirurgiens, de spécialistes des greffes, de thérapeutes professionnels, de psychologues et de travailleurs sociaux ».

Crédit photo :Capture d'écran / NBC

Zion a dû faire de longs efforts pour apprendre à se servir de ses mains, lui qui avait dû être amputé de ses deux mains et deux jambes (remplacés par des prothèses) alors qu'il n'avait deux ans, suite à une infection. En effet, son cerveau s’était organisé sans mains, il lui a donc fallu construire les routes neuronales pour qu’il puisse utiliser ses nouvelles mains ! Son évolution a été incroyable : « Dix-huit mois après la greffe, l'enfant est plus indépendant et capable de conduire ses activités quotidiennes et continue à faire des progrès pour se servir de ses mains avec l'aide de thérapeutes et un soutien psychosocial ».

Crédit photo :Capture d'écran / NBC

Quelques jours après l’opération, il pouvait déjà bouger ses doigts ! En l’espace de huit mois les progrès étaient fulgurants : les nerfs ayant repoussé, il arrivait à contracter ses muscles, ressentir au toucher, se nourrir tout seul et même écrire. Et un an après il réussissait son rêve d’attraper une batte de baseball, le mois dernier l’équipe de Philadelphie lui a permis de lancer la balle au début du match. Aujourd’hui, il tente un nouveau défi : jouer de la guitare !

VIDEO : Le brevet des collèges reporté à cause de la canicule
Source : The Lancet
Enfant Greffe
Commentaires