En 2022, il sera impossible d'acheter des oeufs issus de poules élevées en cages

Par
3 055
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

70%  : c'est en moyenne la part des œufs que nous achetons qui sont issus d'élevage en batterie. Un chiffre encore trop important, à l'heure où le bien-être animal est au cœur de nos préoccupations. En ce sens, et conformément à une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, les œufs en batterie ne feront bientôt plus partie de nos rayons.

oeuf-info.fr

« Je prends notamment l'engagement qu'il soit interdit d'ici 2022 de vendre des œufs pondus par des poules élevées en batterie ». Voilà ce qu'avait déclaré le président de la République. Et il semble que sa promesse sera tenue ! D'ici 2022, il deviendra impossible d'acheter des œufs issus de poules élevées en cage, un projet érigé par le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travet qui a indiqué qu’« en 2022, les œufs dits « coquilles », en boîtes ou en vrac, seront issus d'élevage de plein air et plus d'élevage en cage. C'est un engagement de campagne, il sera tenu ».

Face à cette mesure, les Français se montrent plus que favorables. En effet, 94 % se réjouissent de cette mesure. Dans le même temps, ils sont 87 % à se montrer favorables à payer plus cher si c'est pour accompagner la suppression totale des œufs en batterie et 90 % des Français préfèrent consommer des œufs d'origine française, considérés comme un gage de qualité.

oeuf-info.fr

Une mesure qui comporte des limites

Cette interdiction a un certain arrière-goût de trompe l'œil. Car si les œufs « coquilles », que l'on achète en boîtes, seront interdits de batterie, il n'en est rien pour tous les produits à base d'œufs, autrement dit, transformés !

Pour Johanne Mielcarek, responsable agroalimentaire pour L214, cette mesure « inclut la possibilité d’avoir encore des œufs d’élevage dits au sol, des élevages en bâtiments fermés, certes sans cage, mais sans accès au plein air ». En ce sens, et selon l'organisation du Comité national pour la promotion de l’œuf, la présence des œufs en batterie passera de 68 % à 50 %, ce qui constitue en soi une avancée modeste.

De plus, certaines enseignes se sont déjà engagées à supprimer les œufs en batterie de leur rayon. Ce que ne manque pas de rappeler Johanne Mielcarek, qui explique en effet que « les acteurs de la grande distribution se sont quasiment tous engagés à éliminer la vente d’œufs de poules en cage ». Monoprix avait lancé l'initiative en 2016 en retirant de ses rayons les œufs en batterie. Aujourd'hui, toutes les grandes marques de distributions promettent la même chose pour 2025 au maximum.

Pour célébrer son 93ème anniversaire, un homme se rend pour la première fois à la plage
Source : CNPO
Oeufs
Commentaires