Avis aux télétravailleurs du monde entier, Dubaï propose un « visa télétravail d'un an »

1 722partages

Vous êtes en télétravail depuis le début de la crise sanitaire et souhaitez déménager loin, sans changer de boîte ? Nous avons peut-être la solution pour vous !

Le télétravail a le vent en poupe !

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a considérablement bouleversé les habitudes des Français et plus largement des habitants des quatre coins du monde.

Et l’une des tendances fortes observées depuis le début de la pandémie s’avère être le recours au télétravail, instauré dans de très nombreuses entreprises.

Une mesure qui aura eu pour principale conséquence d’inciter davantage de salariés à s’éloigner des grandes villes pour s’installer dans des endroits plus calmes et moins pollués, tout en continuant à travailler à distance.

Plusieurs pays entendent profiter de ce recours au travail à domicile pour séduire d’éventuels expatriés.

Ainsi, après la Barbade, c’est au tour de Dubaï d’attirer des salariés du monde entier, qui souhaiteraient changer d’air sans quitter leur entreprise.

Crédit photo : WaitForLight / Shutterstock

Un visa d'un an pour aller télétravailler à... Dubaï

L’émirat propose en effet un «visa télétravail d’un an» pour permettre à des télétravailleurs et leur famille de s’y installer et profiter ainsi du dynamisme économique de la ville, sans renoncer à leur poste actuel.

D’un montant de 287 $, ce visa offre un accès à plusieurs services sur place, tels que l’ouverture d’un compte bancaire, l’assurance de disposer d’un numéro de téléphone ou encore une inscription d’office de vos enfants dans l’école de votre choix.

Les heureux bénéficiaires seront également exemptés d’impôts sur le revenu !

En revanche, le précieux sésame n’est toutefois pas à la portée de tous les portefeuilles puisqu’il faut justifier d’un salaire mensuel de 5 000 $ minimum.

Il faudra également vous munir d’une assurance médicale valable sur place.

Alors, ça vous tente ?

Plus d'articles