Scène surréaliste aux États-Unis où des chaînes d'info ont censuré Donald Trump, l'accusant de propager des fake news

5 774partages

Toujours indécise, l’élection présidentielle américaine a connu la nuit dernière un épisode pour le moins curieux et symptomatique du flou qui règne actuellement aux États-Unis.

C’est une scène surréaliste mais qui en dit long sur ce qui se joue actuellement de l’autre côté de l’Atlantique.

En pleine allocution télévisée de Donald Trump, la première depuis la nuit de l’élection, plusieurs chaînes d’information américaines ont ainsi fait le choix de couper la retransmission en direct, considérant qu’il s’agissait d’un « tissu de mensonges ».

Une décision forte mais qui n’en demeure pas moins une véritable censure trahissant la confusion de la situation.

« Trump délivre le discours le plus malhonnête de sa présidence »

Alors que le dépouillement des votes se poursuit dans un suspense insoutenable aux États-Unis, rendant toujours incertaine l’issue du scrutin, la situation demeure en effet extrêmement tendue sur place et les déclarations tapageuses de Donald Trump n’arrangent rien.

Le président sortant, candidat à sa propre succession, souffle ainsi sur les braises depuis l’annonce des premiers résultats et a franchi un cap ce jeudi.

Lors de son allocution, en direct de la Maison blanche, Donald Trump s’est ainsi livré à une attaque en règle dont il a le secret, en déclarant notamment qu’il remporterait « facilement » le scrutin si « les votes légaux » étaient comptabilisés mais qu’à l’inverse, « les votes illégaux » permettraient aux démocrates d’« essayer de voler l’élection ».

Une déclaration de trop pour la chaîne MSNBC qui a donc fait le choix d’interrompre la diffusion du discours, estimant que le président américain se rendait coupable de désinformation.

« Nous voilà encore dans une position inhabituelle d’interrompre le président des États-Unis, mais aussi de le corriger », a ainsi déclaré dans la foulée le présentateur en plateau, Brian Williams.

NBC News et ABC News ont également interrompu leur retransmission pour le même motif.

De son côté, la chaîne historique CNN a continué de diffuser les images de cette conférence de presse, tout en prenant soin néanmoins de préciser en plateau que Donald Trump se livrait à des accusations sans « aucune preuve ».

« Quelle triste nuit pour les États-Unis d’Amérique, de voir leur président (…) faussement accuser les gens d’essayer de voler l’élection », a ainsi déclaré dans la foulée le présentateur phare de la chaîne, Jake Tapper, qui a dénoncé « un tissu de mensonges ».

Sur son site internet, CNN a par ailleurs publié un article de « fact checking », vérifiant une à une les allégations de Donald Trump. Un papier à charge intitulé « Trump délivre le discours le plus malhonnête de sa présidence alors que Biden approche de la victoire ».

Ambiance…

Plus d'articles