Emmanuel Macron est « un super président » qui « fait des lois fantastiques », selon le patron de Free, Xavier Niel

Par
6 097
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Xavier Niel a pris la défense d’Emmanuel Macron ce jeudi, assurant qu’il s’agissait d’un « super président ».

Alors qu’il n’a jamais été aussi impopulaire - sa cote de popularité étant désormais plus basse encore que ne l’était celle de François Hollande, pourtant pas épargné par les sondages d'opinion -, le président vient de trouver un soutien de poids en la personne de Xavier Niel. Ce dernier s'est en effet livré à un véritable plaidoyer en faveur du chef de l'État ce jeudi, à l’antenne d’Europe 1.

Invité de la matinale de Nikos Aliagas, le patron de Free a ainsi tressé des lauriers à Emmanuel Macron, qui traverse pourtant actuellement sa première vraie crise politique depuis son arrivée au pouvoir en mai 2017.

Emmanuel Macron est « un super président » qui « fait des lois fantastiques », selon le patron de Free, Xavier Niel. Crédit photo : Frédéric Legrand - COMEO / Shutterstock

« On a quelqu’un qui a envie de faire évoluer le pays »

« Je ne suis pas à la mode en disant cela, mais je crois qu’on a un super président, qui est capable de réformer la France », a d’abord déclaré Xavier Niel avant de poursuivre en insistant sur l’importance de réformer et sur le fait qu’il fallait laisser du temps à Emmanuel Macron. « Il faut qu’il réforme la France de tous les côtés. On a le sentiment qu’il l’a fait uniquement pour les plus aisés. Mais il est en train de faire des lois fantastiques », a ainsi assuré celui qui avait soutenu le candidat En marche durant la campagne présidentielle.

« Aujourd’hui, en France, j’ai gagné beaucoup d’argent. Si je veux donner cet argent à des fondations le jour où je 'dors', je n’en ai pas la possibilité. Ils (Emmanuel Macron et Édouard Philippe) sont en train de travailler sur une loi pour des gens comme moi, qui permet de redistribuer s’ils le souhaitent. Il crée des choses qu’aucun président ou aucun gouvernement n’a eu envie de faire », a-t-il surenchéri.

Xavier Niel reconnaît néanmoins que le président « peut représenter quelque chose qui semble négatif, le ‘président des riches’ ». « Je l’ai rencontré chez Hollande, il était différent, et je ne pense pas qu’il ait changé. On a quelqu’un qui a envie de faire évoluer le pays. Après, on peut faire des gaffes de fond, de forme. La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Mais j’espère qu’il continuera », a-t-il poursuivi.

Et l’intéressé de conclure, non sans une certaine ironie : « Maintenant, on a besoin d’un marqueur de gauche, pour que les riches vous disent : ‘c’est un salaud de président de gauche. On en a marre !’ Et tant mieux, ce sera une bonne chose ».

Source : Europe 1
Commentaires