Abcès purulents monstrueux, porcs difformes ou mourant, cannibalisme : En Espagne, le élevages El Pozo sous le feu des critiques

Par
6 190
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Des porcs qui s'entre-dévorent entre eux, des enclos sans lumière et insalubres, au sol jonché de cadavres et d'excréments boueux, des animaux difformes, agonisant aux abcès remplis de pus, aux plaies purulentes et atteints de toutes sortes d'autres affectations : voilà, en quelques mots, les scènes horrifiantes filmées par l'association internationale Animal Equality dans des élevages porcins en Espagne.

ATTENTION — Images choquantes :

Les animaux en question : ceux du fournisseur espagnol El Pozo, qui livre notamment les groupes Colruyt et AD Delhaize, selon la télévision belge RTL Info. Avec de nombreuses preuves de maltraitances animales à l'appui, l'organisme de défense des animaux appelle les deux chaînes de supermarchés belges à cesser leur collaboration avec le fournisseur, et à retirer immédiatement de la vente les produits contenant de la viande issue de ces élevages.

Les images ont été tournées par Igualdad Animal, une branche locale d'investigation de l'organisation internationale Animal Equality, en collaboration avec des journalistes de la chaîne de télévision espagnole « La Sexta », qui réalisaient une grande enquête sur l'industrie de la viande.  Lorsque les journalistes les ont contactés, les militants espagnols avaient justement entendu parler d'un élevage, situé dans la province de Murcie, au sud du pays, où les entorses aux règles sanitaires et de bien-être animal étaient, selon eux, réputées fréquentes.

capture

Ils ont pu s'infiltrer de nuit sur les lieux... mais ce qu'ils ont découvert dépassait de loin tout ce à quoi ils avaient pu être confrontés jusque-là. Le groupe s'est retrouvé face à des scènes dignes d'un film d'horreur, capables de retourner l'estomac des plus endurcis. « Nous n'avions encore jamais rien vu de tel », souffle Javier Moreno, cofondateur d'Animal Equality, dans l'extrait vidéo publié par le collectif.

Insoutenables, les images présentent des cochons portant de gigantesques abcès, des malformations importantes, des plaies infectées et d'énormes hernies ombilicales. On voit également des animaux agonisants, ainsi que des porcs qui s'entre-dévorent.

Des accusations graves... mais démenties par El Pozo

Selon les militants, les porcs malades sont amenés à l'abattoir comme les autres, et les parties jugées « impropres à la consommation humaine » ( les abcès, les membres déformés ou ayant trop de plaies infectées) sont simplement coupées. Toujours selon les militants, les animaux semblent n'avoir aucun soin vétérinaire (ce qui est pourtant obligatoire) et sont livrés à l'abandon. L'association dénonce des actes de maltraitance, ainsi que des graves manquements aux règles sanitaires.

De leur côté, les éleveurs d'El Pozo se sont défendus des accusations d'Animal Rights, en affirmant qu'il s'agissait en réalité de porcs présentant des maladies ou des malformations congénitales, qui sont justement mis à l'écart pour surveiller leur état de santé. Le groupe a également réaffirmé qu'il respectait bien les législations européennes en vigueur, en matière d'hygiène et de bien-être animal. Il a en outre fermement démenti les insinuations des militants concernant l'absence de vétérinaires dans ses élevages.

Quoi qu'il en soit, avec le scandale qui commence à être soulevé, Colruyt et Delhaize, les deux principaux clients des élevages El Pozo, ont indiqué ce lundi qu'ils allaient « réexaminer leur collaboration » avec ce fournisseur. En prévention, les services qualité des deux chaînes ont immédiatement organisé le retrait de toute la viande porcine incriminée des rayons. Les clients qui le souhaitent peuvent également ramener les produits achetés au magasin. 

Une enquête a été ouverte, a fait savoir Roel Dekelver, le porte-parole de Delhaize. En attendant davantage d'éléments pour connaître l'implication des responsables de ces élevages, les produits resteront temporairement bloqués.

Outre les deux supermarchés qui distribuent ses produits en Belgique, El Pozo est également l'une des marques les plus populaires en Espagne, et distribue ses produits dans plus de 75 pays du monde... dont la France.

Commentaires