En Turquie, Erdogan incite une enfant à mourir en martyr et choque les rangs de l'opposition

Par
3 049
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La scène a été filmée par la télévision nationale. Acclamé par la foule, le président turc Recep Tayyip Erdogan a indigné l'opposition turque en incitant une fillette habillée en militaire de mourir en martyr, au nom de son pays.

Alors qu'il animait un congrès avec son parti, le Chef d'État turc s'est exprimé sur son souhait de continuer à soutenir l'offensive menée en Syrie. Et sur son souhait quant à l'avenir d'une fillette qu'il a fait venir sur la scène. Habillée en militaire, elle s'est avancée, anxieuse et en larmes. Erdogan a aussitôt lancé que si la petite fille « tombe en martyr, elle sera recouverte d’un drapeau, si Dieu le veut ».

Face à lui, une ovation. Derrière lui, l'opposition turque s'indigne. Veli Agbaba, le vice-président du parti républicain du peuple a confié au Daily Telegraph que « faire venir une enfant sur scène devant des milliers de personnes et bénir la mort est une grande erreur. Aucun enfant ne devrait jamais avoir à être dans l’ombre des armes et le visage de la guerre ».

Ankara prépare une nouvelle offensive

Le 20 janvier, la Turquie lançait une offensive dans l'enclave d'Afrine, la principale ville de la région, pour éliminer une milice Kurde qu’Ankara considère comme terroriste. Le 21 février, la Turquie bombardait Afrine. Ce lundi 26 février, il annonçait que des nouvelles troupes seraient amenées dans la région pour une nouvelle offensive.

Se félicitant d'avoir déjà éliminé « 2000 terroristes » avec cette opération, le président turc n'a pas souhaité se plier aux recommandations de l'ONU qui avait demandé une trêve humanitaire en Syrie. Recep Tayyip Erdogan a déclaré que « cela continuera jusqu’à ce que le dernier terroriste soit éliminé »

Alors qu'il transportait des blindés de l'armée, ce conducteur a abandonné son train, estimant avoir terminé sa journée
Source : Daily Telegraph
Syrie Enfant Turquie
Commentaires