16 différences biologiques entre les hommes et les femmes qui en surprendra plus d'un, comme la 11 par exemple

Par
3 420
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au-delà de l’appareil génital et des chromosomes sexuels, il existe de nombreuses différences biologiques beaucoup moins visibles entre les hommes et les femmes. Petit tour d’horizon !


Lorsque l’on compare visuellement un homme et une femme, il y a certaines choses que l’on remarque d’emblée et qui sont connues de tous. Evidemment, l’appareil génital en fait partie, résultat des chromosomes sexuels qui font l’homme ou la femme que nous sommes.

ilfriuli.it


Par ailleurs, il existe également de nombreuses autres différences biologiques que l’on ne remarque pas à l’œil nu. En réalité, ces différences sont surtout révélées grâce aux statistiques. Elles peuvent concerner les facultés cognitives, de digestion et autres particularités corporelles qui ne nous sautent pas aux yeux au premier regard.


Voici 16 différences biologiques méconnues entre les hommes et les femmes :

 

1 – L’homme bégaye plus que la femme


En général, le bégaiement arrive à un âge où l’enfant n’a pas encore développé toutes ces facultés cognitives, linguistiques et motrices, soit à la période préscolaire. Selon une étude, le bégaiement serait plus fréquent chez les hommes. Aux dernières nouvelles, trois hommes pour une femme souffriraient de bégaiement.

 

2 – Le sang coule différemment


Chez les hommes, le sang coule dans tout le corps alors que chez les femmes, le sang coule surtout au centre du corps et au niveau du ventre. C’est pour cela que les femmes ont les mains et les pieds qui se refroidissent plus, ce qui leur permet de mieux survivre en cas de basse température.

 

3 –  L’inversion de l’alcool déshydrogénase


L’enzyme sert à éliminer les alcools toxiques qui traînent dans notre organisme. Cet enzyme est beaucoup plus présent chez l’homme que chez la femme jusqu’à… un certain âge. En effet, cette donnée s’inverse à partir d’un moment, la femme en produira plus en vieillissant alors que l’homme en aura moins.

 

4 – Des symptômes différents pour la crise cardiaque

soocurious.com


Une crise cardiaque est alertée d’une manière différente entre les hommes et les femmes. Si la douleur thoracique est présente chez les deux sexes, la femme peut également s’inquiéter en cas de nausées avec vomissements, de sueurs ou de difficultés respiratoires par exemple.


5 – La graisse ne trouve pas les mêmes refuges


Chez les hommes, la graisse a tendance à se loger autour des organes à travers l’abdomen. Chez la femme, la graisse se dépose comme un anneau autour de l’abdomen avec un peu d’accumulation dans les organes.

 

6 – Une vision différente


D’après une étude américaine, les femmes ont une meilleure perception des couleurs. L’homme ne voit pas forcément les nuances et les teintes de couleurs, tandis que la femme n’a aucun problème avec ça. En revanche, l’homme aurait plus de facultés à percevoir les petits détails et les objets en mouvement.

 

7 – Une audition plus développée chez la femme


La femme a une audition beaucoup plus aboutie que l’homme. Contrairement à lui, elle utilise les deux parties du cerveau alors que l’homme n’utilise que la partie gauche (partie verbale et logique). La femme écoute plus, analyse plus les informations et c’est pour cela qu’elles ont plus tendance à communiquer leurs émotions alors que l’homme privilégie l’action.

 

8 – La « femme de l’écriture »


Ce stéréotype a la peau dure mais la science vient le confirmer. Les filles développent des habiletés motrices plus tôt que les garçons et ont tendance à avoir une plume plus soignée, notamment grâce à ses longs ongles, ce qui rend son écriture bien différente de celle de l’homme.

 

9 – L’homme transpire plus

static.mmzstatic.com


Vous avez déjà mis les pieds dans un vestiaire d’hommes ? Ça chlingue et c’est normal… L’homme possède plus de glandes sudoripares que la femme, ce qui rend sa sueur assez délicate pour l’odorat.

 

10 – L’homme est plus réactif


Lors d’une montée d’adrénaline, les hommes auraient une capacité de réaction plus rapide d’environ 10% par rapport à la femme. Ils préfèrent l’action, on vous a déjà dit…

 

11 – Les femmes pleurent plus

xaeron.net


L’hormone produisant les larmes et la prolactine (qui produit aussi le lait maternel). Naturellement, la femme en produit plus et c’est pour cela qu’elle pleure plus souvent même si le sentiment de tristesse ressenti est moindre. Le taux de prolactine est même plus élevé en période de règles ou de grossesse. Si l’homme pleure moins souvent, quand il pleure, c’est avec beaucoup plus de force. Le sanglot est finalement une réponse physiologique de la part du corps.


12 – Les effets de l’alcool sur la libido


La consommation d’alcool provoque une baisse du taux de testostérone chez les hommes, alors qu’elle augmente la libido chez la femme.

 

13 – L’incontinence plus probable chez… la femme


La probabilité de l’incontinence urinaire est double chez la femme par rapport à l’homme. Cela est dû à un dysfonctionnement du sphincter urétral souvent provoqué par l’accouchement.


14 – Les femmes sont plus sensibles à la douleur


La peau des femmes est plus mince et contient davantage de fibres nerveuses que chez l’homme. Une autre raison est cérébrale : les zones cérébrales activées en cas de douleur sont différentes selon les sexes.


15 – La femme contrôle mieux ses désirs


Les femmes ont une meilleure faculté à réprimer ses désirs et ses tentations. Cela vient de sa stratégie de reproduction, avec la maternité dans un coin de la tête, la conséquence de l’acte sexuel est plus importante pour elles. Elles ont alors un meilleur intérêt à contrôler leurs désirs pour se donner du temps, le temps d’évaluer l’homme idéal.

happies.fr

 

16 – Le père a plus d’influences que la mère sur le langage des enfants


Des études ont montré que les enfants dont le père emploie un vocabulaire riche et varié ont un développement du langage plus rapide que les autres. En revanche, les facultés d’expression et de communication d’une mère n’ont pas d’influence notable sur le langage des enfants.


Incroyables toutes ces différences, n’est-ce pas ?

Un Américain réalise un incroyable saut pour sauver son fils de la noyade
Source : Playgroudmag
Commentaires