Non scolarisé pendant 4 ans, ce jeune migrant congolais, qui a connu la rue, a vu ses 25 voeux acceptés sur Parcoursup

1 236partages
Bouton whatsapp

Focus sur le parcours exemplaire d’un jeune migrant qui, après avoir connu la rue et la déscolarisation, a vu l’ensemble de ses vœux acceptés sur Parcoursup.

Arrivé en France en 2019, Jonathan Kikanga est aujourd’hui un homme fier et heureux !

Âgé de 18 ans, ce jeune migrant congolais vient de voir ses 25 vœux acceptés sur Parcoursup, après des années de galère mais aussi d’efforts et de résilience.

Crédit photo : DR

Ce jeune migrant, qui a connu la rue et la déscolarisation, a vu tous ses vœux acceptés sur Parcoursup

Sa belle histoire démarre il y a 3 ans lorsqu’il débarque à Paris, sans un sou, en provenance de Kinshasa. Selon Ouest France, le jeune homme a perdu sa maman et son père vit réfugié en Angola.

Seul et ne parlant qu’un français sommaire, il se retrouve sans papier à errer dans la capitale. Dans l’impasse, il choisit alors de rallier Brest (Finistère) où il va vivre comme sans domicile fixe pendant quelque temps.

Toujours à la rue, il finit par entrer en contact avec une association locale d’aide aux migrants, qui va lui proposer des cours de Français auprès de professeurs agréés.

Non scolarisé de la 6e à la 3e, Jonathan retrouve alors la soif d’apprendre et ses progrès fulgurants sont tels qu’il intègre rapidement une classe de première en section Sciences et Technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) au lycée Dupuy-de-Lôme.

Très vite il s’y distingue par son sérieux et ses excellents résultats. Élève studieux, il obtient ainsi les notes de 15 (oral) et 17 (écrit) lors des épreuves anticipées de Français.

Crédit photo : AFP

Ce n’était pourtant pas gagné d’avance car, de son propre aveu, l’apprentissage de la langue « était très compliqué » mais à force de travail, Jonathan a fini par se hisser à un niveau d’excellence qui lui permet aujourd’hui de prétendre à de grandes écoles.

« Ça ne m’étonne pas, ce garçon m’impressionne. Il apprend avec une telle rapidité », a déclaré Michèle Le Gall qui a recueilli le jeune garçon.

« On est très fiers de lui. 25 demandes acceptées, on n’a jamais vu ça ! », a pour sa part salué son professeur de mathématiques.

Ayant désormais l’embarras du choix pour ses études, Jonathan - qui espère de tout cœur obtenir ses papiers français - devrait rejoindre la prestigieuse école d’ingénieur Insa de Lyon.

Source : Ouest France
Bouton whatsapp
SDF