Une librairie reverse l'argent des ventes du livre d'Éric Zemmour à une association d'aide... aux migrants

2 859partages

Et si on vous disait que les ventes du dernier livre d'Éric Zemmour profitaient à une association qui s'occupe de migrants ? Vous ne nous croiriez pas, n'est-ce pas ? C’est pourtant vrai, grâce à l'initiative d'une libraire. Précisions.

Certains appelleront ça le karma et d’autres, en revanche, jugeront la démarche déplacée, voire politisée !

Une librairie du Loiret a décidé de reverser les bénéfices générés par les ventes du livre d’Éric Zemmour (La France n’a pas dit son dernier mot, aux éditions Rubempré) à une association d’aide aux… migrants.

Un joli pied de nez au polémiste quand on connaît les opinions de ce dernier sur l’immigration dans notre pays.

Une librairie reverse l'argent des ventes du livre de Zemmour à une association d'aide aux migrants

Sorti le 16 septembre, l’ouvrage de celui qui pourrait bien se présenter aux élections présidentielles se vend actuellement comme des petits pains et bon nombre de libraires enregistrent une hausse significative de leurs recettes.

Toutefois, certains d’entre eux ne se sentent pas forcément à l’aise avec l’idée de véhiculer le discours du désormais ex-chroniqueur de CNews.

C’est notamment le cas de la librairie « Au temps des Livres », située à Sully-sur-Loire (à une cinquantaine de kilomètres d’Orléans) qui a donc décidé d’utiliser cet argent à sa manière, en le reversant à l’association « La Maison d’Adam » qui accompagne les migrants depuis 2016.

« Nous nous sommes dit que nous allions prendre le contre-pied de ce que prône Éric Zemmour », s’est justifié la propriétaire de la boutique, laquelle a depuis reçu de très nombreuses insultes, comme elle l’a expliqué à nos confrères de France 3.

« Aujourd’hui encore, j’ai un monsieur qui a appelé uniquement pour m’insulter (…) Je suis un peu dépassée par l’ampleur de la chose. Nous voulions juste marquer le coup et nous avons fait une simple publication Facebook, sans hashtag ni rien. C’était uniquement pour prévenir notre clientèle », a-t-elle ainsi déploré.

Nul doute que sa petite initiative, loin de faire l’unanimité chez les partisans d’Éric Zemmour, n’a pas fini de faire parler !

Source : France 3