En pleine nuit, des gendarmes réveillent une patiente pour l'informer qu'elle va recevoir un coeur

Bouton whatsapp

Dimanche 10 septembre, les gendarmes de Charente-Maritime sont intervenus au domicile d’une femme en pleine nuit. Après sept ans d’attente, cette patiente qui attendait une greffe de coeur allait recevoir un nouvel organe.

Les gendarmes de Charente-Maritime ont récemment été appelés pour une intervention pas comme les autres. Dimanche 10 septembre, les forces de l’ordre ont reçu un appel d’un médecin du service de transplantation cardiaque du CHU de Bordeaux. Il était environ 1 heure du matin quand le médecin a confié aux gendarmes qu’il n’arrivait pas à joindre l’une de ses patientes, une femme de 49 ans en attente d’une greffe de coeur.

Après sept ans d’attente, un organe était enfin disponible. Cependant, le médecin n’arrivait pas à joindre sa patiente en pleine nuit. Or, il fallait faire vite, car le cœur devait être greffé le plus rapidement possible et il ne faut pas attendre plus de trois à quatre heures après le prélèvement d’un organe. Pour cette raison, le professionnel de santé a demandé l’aide de la gendarmerie.

Un coeur pour une patiente

Les gendarmes de la brigade de Pons ont été mobilisés et se sont rendus directement au domicile de la patiente. Ils l’ont réveillée en pleine nuit et lui ont fait part de la situation. Sous le choc, cette dernière a immédiatement appelé son médecin et est montée dans sa voiture avec son compagnon pour se rendre à l’hôpital.

“Ça change de l’ordinaire, ça c’est sûr, a confié un gendarme. D’habitude, les interventions sont souvent liées malheureusement à des disputes, des accidents, de l’alcool ou des stupéfiants. Une intervention qui n’est pas liée à ça, pour une fois, ça fait plaisir. On a pu sauver une vie, c’est quand même extraordinaire ! Ça fait chaud au coeur.”

Finalement, la greffe a pu avoir lieu et tout s’est bien passé. La patiente est encore en réanimation mais elle se porte bien. Dans un commentaire sur la page Facebook de la gendarmerie de Charente-Maritime, elle a tenu à remercier ceux qui lui ont sans doute sauvé la vie ce soir-là.

“Merci à la gendarmerie de la Charente-Maritime, a-t-elle rédigé. Vous avez frappé à ma porte et quelques heures après, mon nouveau cœur a frappé dans ma poitrine. Vivez chaque jour comme si c’était le dernier, profitez de la vie, elle est tellement belle.”

COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.