Il réalise ces clichés de «femmes vaches» pour critiquer le fait qu'elles subissent plus d'injustices que les vaches, considérées comme sacrées en Inde !

Par
274
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Pour un projet photographique, plusieurs Indiennes ont porté des masques de vaches pour protester silencieusement ! En effet, le photographe Sujatro Ghosh a commencé son projet sur Instagram pour critiquer le fait que les femmes sont considérées comme étant moins importantes que les vaches, qui sont vues comme des bêtes sacrées en Inde.

C’est après son déménagement à Delhi qu’il a pris conscience du « mélange dangereux de religion et de politique. Ce projet est une forme de protestation silencieuse, et je pense que ça peut avoir un impact »

Crédit photo : Sujatro Ghosh

Ghosh explique à la BBC pourquoi avoir mené ce projet : « Je suis perturbé par le fait que dans mon pays, les vaches sont considérées comme plus importantes qu’une femme, qu’il faille plus de temps pour qu’une femme agressée ou violée obtienne justice par rapport à une vache tuée, que beaucoup d’Indiens considèrent comme sacrée ».

Crédit photo : Sujatro Ghosh

Il a acheté les masques lors d’une visite à New York et a pu prendre en photo des amies ou des connaissances devant des lieux touristiques, dans la rue, dans les transports. La première photographie s’est faite devant l’Indian Gate, puis le palais présidentiel…

Crédit photo : Sujatro Ghosh

Les affaires de femmes agressées et violées font malheureusement souvent la une des journaux… En 2012, le viol collectif d’une Indienne de 23 ans dans un bus avait provoqué une vague de consternation dans tout le pays et dans le monde. L’ONU avait réagi demandant l’organisation d’un débat d’urgence sur les agressions sexuelles dans le pays, alors même qu'une étude menée par l’Unicef en 2012 décrivait des faits consternants. En effet, elle indiquait que parmi les adolescents Indiens, 57 % des garçons et 53 % des filles pensaient qu’un homme avait le droit de battre sa femme.

Crédit photo : Sujatro Ghosh

Le projet a aussi pour but de protester contre la nouvelle influence qu’ont certains groupes de protection de vache : « J’ai été très préoccupé par la mort de Mohammad Akhlaq – qui a été tué après des rumeurs sur sa supposée consommation de viande de bœuf — et d’autres attaques similaires envers des musulmans par des protecteurs de vache ». Ceux-ci sont encouragés depuis qu’est arrivé au pouvoir en 2014 le parti de droite nationaliste : Bharatiya Janata Party dirigé par le premier ministre Narendra Modi.

Crédit photo : Sujatro Ghosh

En effet, en abattre est même interdit dans plusieurs États et une peine sévère peut être exécutée, alors que le bœuf est un aliment de bases pour des milliers de personnes. Le parlement envisage d’ailleurs de mettre en place une loi permettant de condamner à la peine de mort ceux qui ne respectent pas les règles.

Crédit photo : Sujatro Ghosh

Malgré tous les messages de soutien qu’il a reçu, certaines personnes l’ont menacé voire dénoncé à la police. Mais il ne compte pas abandonner puisque c’est pour un but positif qu’il le fait : « Je n’ai pas peur parce que je travaille pour le plus grand bien ».

VIDEO : Le ministre de l'Agriculture a déclaré que le transport des animaux serait arrêté quelques jours à cause de la canicule
Source : Sujatro Ghosh
Femmes Vaches
Commentaires