Interdite dans le pays depuis 1965, l'homosexualité décriminalisée au Botswana

2 443partages

Mardi 11 juin, la Haute Cour du Botswana a décidé d’annuler l’interdiction de l’homosexualité, installée dans le pays depuis plus de 50 ans.

C’est devant la salle d’audience de la Haute Cour du Botswana, que le juge Michael Leburu a annulé l’interdiction de relations entre deux personnes du même sexe. La décision fut aussitôt saluée par les défenseurs LGBTQ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, queers), très attendue sur l’ensemble du continent africain, où l’homosexualité est restée illégale dans plus de la moitié des pays subsahariens depuis 1965.

Le Botswana décriminalise l'homosexualité. Crédit : Shutterstock/Christopher Oliver

Les clauses du code pénal relatives aux relations homosexuelles sont « annulées » a déclaré Michael Leburu. Selon lui, les clauses en question ne sont que des « reliques de l’ère victorienne qui ne sont plus viables[…] Elles oppressent une minorité et ne passent pas l’épreuve de la constitutionnalité », il insiste en ajoutant: « Le temps est venu que la sexualité entre deux personnes du même sexe soit décriminalisée ».

Cependant, dans certains pays d’Afrique comme la Namibie, le Zimbabwe, le Ghana ou encore le Swaziland, l’homosexualité n’est illégale que si l’on est un homme. Dans d’autres pays comme la Mauritanie, le Soudan ou le Nigeria, l’homosexualité est même encore passible de peine de mort.

NY Times

Il y a donc encore du chemin à faire avant que l’intégralité du continent décriminalise l’homosexualité, comme en Afrique du Sud où le mariage homosexuel est autorisé depuis 2006.

Source : VOA Afrique
Plus d'articles
Dernières news