« Ma maladie n'est pas contagieuse » : un jeune autiste se fait exclure d'un bar sous prétexte qu'il « gênait les clients »

Bouton whatsapp

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, un jeune garçon autiste de 14 ans s’est fait exclure d’un bar, alors qu’il venait seulement boire un sirop. La raison ? Il aurait dérangé les autres clients.

Yannis est un jeune garçon âgé de 14 ans qui vit à Digne-les-Bains, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, et qui est atteint d’un trouble du spectre autistique. Depuis quelques mois, le jeune homme se rendait régulièrement dans un bar pour boire un sirop.

Un petit plaisir qu’il s’octroyait en fin de journée, en sortant de son IME (Institut médico-éducatif).

Crédit photo : iStock

Cependant, tout ne s’est pas passé comme prévu ce soir-là, puisque l’un des serveurs du bar a demandé à Yannis de partir, en affirmant qu’il « gênait les autres clients ».

« Le serveur était gêné mais il est allé demander qu’il ne revienne plus », raconte le père de Yannis.

Il se fait virer du bar

Cette situation a fait énormément de peine à l’adolescent. Le 12 janvier, un message a été diffusé sur Facebook pour raconter sa mésaventure, et faire part de la grande tristesse du jeune homme suite à son exclusion.

« On m’a dit que je n’avais plus le droit de venir, parce que je dérange les autres clients, peut-on lire sur Facebook. Moi, ce qui me dérange, c’est de voir des gens dits ''normaux'' être si peu intelligents. Rassurez-vous, ma maladie n’est pas contagieuse. Cette situation m’a énormément peiné, je n’en ai pas dormi de la nuit. Je ne parle pas, mais je comprends tout. »

Le jeune autiste a été bouleversé

Selon la neuropsychiatre de l’adolescent, qui le suit depuis qu’il est enfant, Yannis n’avait jamais été autant bouleversé.

« C’est quelqu’un de très sensible qui ressent les émotions comme nous, a-t-elle expliqué. On ne se rend pas compte mais pour Yannis, aller boire un sirop en restant assis, c’est le fruit d’années de travail pour y arriver. Côtoyer Yannis est source de richesses et d’apprentissages. Ce que je regrette dans cette histoire, c’est que les restaurateurs n’aient pas fait la démarche d’aller vers lui. Ils auraient ainsi pu expliquer à leurs clients le trouble autistique de Yannis et se rendre compte que c’est un être humain comme les autres. »

Selon l’établissement, Yannis serait toujours le bienvenu et les gérants demanderaient seulement à ce que « Yannis soit canalisé pour éviter qu’il ne se blesse ». Suite à la publication de l’histoire sur Facebook, le jeune autiste a reçu de nombreux messages de soutien, venus de France, d’Espagne, de Norvège mais aussi du Maroc.

Source : La Provence
Bouton whatsapp
Bar