L'alerte enlèvement a été déclenchée suite à la disparition d'une fillette de 8 ans dans le Nord

Suite à la disparition d'une petite fille de 8 ans, le plan alerte enlèvement a été activé par les autorités mercredi soir.

Mais où est donc passée la petite Malek Younes, aujourd'hui portée disparue ? 

Cette fillette de 8 ans, dont on a perdu la trace à Dunkerque (Nord), fait aujourd'hui l'objet d'une alerte enlèvement déclenchée peu avant 23 heures, dans la soirée du mercredi 7 juin.

Le plan alerte enlèvement déclenché pour retrouver la petite Malek, 8 ans, disparue dans le Nord

La petite fille, qui a disparu au niveau de l'avenue de la Libération, serait susceptible de se trouver avec son père Jamel Younes, âgé de 40 ans, selon la police.

Ce dernier est suspecté d'avoir assassiné sa compagne, la belle-mère de la petite Malek. Cette femme de 29 ans a ainsi été retrouvée morte à son domicile, où les policiers étaient intervenus plus tôt dans la journée pour une dispute qu'ils avaient jugée non alarmante, selon France Télévision. Son corps, qui doit être autopsié ce vendredi, présentait des ecchymoses. Toujours selon France Télévision, la victime avait déposé deux plaintes contre Jamal Younes pour des faits de violences conjugales, en 2021.

Le couple avait trois enfants (âgés de 7 ans, 2 ans et 7 mois) qui se trouvaient tous dans le domicile familial lorsque le corps de leur mère a été retrouvé sans vie. Ils sont vivants et entre de bonnes mains à l'heure où nous écrivons ces quelques lignes. C'est la grand-mère de la fillette disparue qui a fait la macabre découverte, signalant dans la foulée les disparitions de la petite Malek et de son père.

Crédit photo : DR

La police a par ailleurs diffusé la description de la petite fille qui a les « cheveux longs, noirs, bouclés » ainsi que les « yeux noirs ». Quant à son père, qui est de « corpulence normale », il mesure 1,84 m, a les « cheveux noirs » et arbore des « tatouages sur la nuque et le poignet ». Il pourrait se trouver au volant d'une Renault Twingo verte immatriculée DM 485 GJ.

« Si vous localisez l’enfant ou le suspect, n’intervenez pas vous-même, appelez immédiatement le 197 ou envoyez un courriel à [email protected] », a précisé le ministère de l'Intérieur.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.