La plus grande aire marine protégée de l'Amérique Latine sera créée autour de l'île de Pâques

Par
617
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce lundi 4 septembre, le ministère de l’environnement chilien a annoncé la création de la plus grande aire marine protégée d’Amérique latine, qui sera située autour de l’île de Pâques.

C’est un immense espace, d’une superficie de 720 000 kilomètres carrés, qui viendra entourer l’emblématique île connue pour ses statues moaïs géantes. Suite à une consultation populaire, les habitants de l’île de Pâques, les indigènes Rap Nui, ont voté en faveur de ce projet.

Crédit photo : L'île de Pâques, célèbres pour ses statues moaïs. Shutterstock / Daboost

Ce projet implique donc la restriction de l’activité humaine dans cette zone spécifique dans le but de préserver les espèces animales présente qui font la richesse de la biodiversité. Seul le peuple Rapa Nui sera autorisé à pêcher dans cet espace, de façon artisanale.

Du côté du gouvernement de l’île de Pâques, rattaché au Chili, on se réjouit de ce projet comme le déclare son représentantPoki Tane Haoa: « Cela a été un long processus et la lutte ne fait que commencer. En tant que peuple, nous lançons un cri, nous dison «non à la pêche illégale», «non à la pêche industrielle dans nos eaux, «non à l’activité minière».

Fort d’une biodiversité très riche, l’île de Pâques abrite des espèces uniques au monde du fait de son isolement (à 3 500 kilomètres au large du continent). Cependant, elle reste menacée par la surexploitation des ressources de pêche, le tourisme de plus en plus affluent, l’acidification de l’océan et le changement climatique.

Crédit photo : L'île de Pâques va abriter la plus grande aire marine protégée d'Amérique Latine. Shutterstock / Bryan Busovicki

Ce projet fait donc figure d’une très bonne nouvelle pour l’environnement et le peuple Rapa Nui.

VIDEO : La carte de la canicule affiche aujourd'hui une véritable tête de mort
Source : Le Monde
Environnement Écologie
Commentaires