L'armée équatorienne capture un bateau de pêche chinois contenant plusieurs milliers de cadavres de requins protégés

5 558partages

Équateur : l'équipage d'un navire chinois a été arrêté par les autorités, et ses membres sont actuellement détenus, pour avoir tué un grand nombre de requins dans une zone marine protégée au large des îles Galapagos. Le Fu Yuan Yu Leng 999 a été découvert dans l'archipel, avec à son bord plus de 300 tonnes de poisson.

Une majeure partie de cette impressionnante cargaison était constituée de différentes espèces de requins, ainsi que d'un grand nombre d'espèces protégées ou en danger, comme des requins-marteaux. La chair de requin est extrêmement réputée dans la gastronomie chinoise, notamment les ailerons qui sont vendus au prix fort et transformés en soupe.

EPA

Les îles Galapagos, inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO pour leur biodiversité unique et l'incroyable richesse de leur faune et de leur flore, ont récemment établi le plus grand des sanctuaires de requins du monde, en mettant en place en 2016 une zone marine protégée de plus de 47 000 kilomètres carrés au large des îles volcaniques. Grâce aux efforts des responsables locaux de la préservation des espaces naturels, l'endroit est aujourd'hui devenu la plus grande concentration de requins connue sur la planète !

C'est justement cette abondance de requins qui a probablement attiré les pêcheurs Chinois, qui se sont dit qu'il n'y aurait pas de meilleur endroit pour braconner ces animaux de manière massive . Et effectivement, ils ont réussi à accumuler plusieurs milliers d'animaux, avant de se faire intercepter par la police —une saisie historique, la plus grande prise jamais effectuée dans les eaux équatoriennes.

Google Maps / Capture d'écran

S'ils sont reconnus coupables par la justice, 20 membres de l'équipage pourraient faire face à des poursuites et écoper de trois ans de prison ferme.

Pour l'heure, les braconniers devront répondre de leurs actes devant la justice équatorienne. On ne sait pas, par exemple, si la totalité du stock de poissons capturé provenait de la réserve marine, ou si seule une partie du stock a été pêché de manière illégale. En revanche, la présence de nombreux jeunes requins, parfois même des requins bébés, ainsi que d'espèces strictement protégées suggère que ces pêcheurs ne se sont pas vraiment embarrassé du respect de la loi et de la biodiversité.

Il s'agit d'une saisie exceptionnelle pour la police équatorienne : le bateau a été repéré grâce à son système d'identification automatique (SIA), une sorte de balise radar qui permet de localiser tous les bateaux et de connaître leurs positions. D'ordinaire, les personnes qui s'adonnent à des activités illégales telles que le braconnage le désactivent, pour des raisons évidentes de discrétion.

Mais le SIA du Fu Yuan Yu Leng 999 était activé, sans doute à cause d'un oubli ou d'une maladresse de l'un des pêcheurs, ce qui fait que les garde-côtes ont pu voir le bateau de pêche chinois se déplacer dans une zone interdite sur leurs radars et ont pu facilement le localiser. Malheureusement, un grand nombre de braconniers parviennent à accomplir leur forfait en toute impunité.

En vidéo : Ce couple s'adonne à une bataille d'oreillers à l'aveugle
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment