Le Flying V-900, l'avion du futur qui pourrait révolutionner l'aviation commerciale

Par
3 307
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Soutenu financièrement par la compagnie aérienne KLM, des chercheurs de l’Université de technologie de Delft (TU Delft) aux Pays-Bas, ont développé un nouveau prototype d’avion qui pourrait révolutionner le transport aérien dans un futur proche.

Régulièrement pointé du doigt pour la pollution dont il est responsable, le secteur de l’aviation planche depuis quelque temps déjà sur des alternatives pouvant réduire de manière significative son empreinte carbone.

Et parmi les nombreux projets dans l’air, l’un retient particulièrement l’attention de l’aéronautique. Il s’agit de l’avion Flying V-900, baptisé ainsi en l’honneur de la célèbre guitare Gibson éponyme.

Comme son nom l’indique, cet avion futuriste prend la forme du célèbre instrument de musique popularisé, entre autres génies guitaristes, par Jimi Hendrix, Carlo Santana, Kirk Hammet ou encore Keith Richards.

TU Delft - KLM

TU Delft - KLM

Imaginé par des ingénieurs de l’université technologique de Delft (Pays-Bas) et financé par le groupe KLM, l’appareil se vante de consommer 20 % de carburant en moins que le plus économe et le plus efficace des avions utilisés aujourd’hui.

D’une taille similaire à un Airbus 350-900, dont il partage l’envergure de 65 mètres, ce Flying V-900 présente toutefois la particularité d’arborer une forme peu conventionnelle en V, avec une cabine intégrée aux ailes et la présence de deux moteurs à l’arrière, ce qui lui conférerait un certain nombre d’avantages.

TU Delft - KLM

Ainsi, ses concepteurs affirment que son côté révolutionnaire réside dans son aérodynamisme. Un design atypique qui lui permettrait ainsi d’augmenter son efficacité de pénétration dans l’air de 15 %.

Autre particularité de cet avion décidément pas comme les autres, sa configuration et notamment ses ailes qui, à l’inverse d’appareils traditionnels, peuvent contenir des passagers, mieux repartis. Si la capacité de l’engin serait sensiblement similaire à celle d'un Airbus 350-900 (314 personnes), une telle disposition de sièges désaxés serait la clé pour une économie de carburant.

TU Delft - KLM

Le fait de « remplir » une partie d’ordinaire vide est en effet l’une des raisons expliquant les nombreux atouts de l’aéronef.

Selon Pieter Elbers, directeur général de KLM, ce projet représente une initiative crédible « pour une aviation durable ». De plus, « la nouvelle forme de l'avion signifie que nous avons des opportunités intéressantes pour concevoir l’intérieur et rendre le vol plus confortable pour les passagers », poursuit l’intéressé.

Si vous êtes impatients de découvrir cet apareil du futur, sachez qu'il existe d’ores et déjà un prototype qui devrait être testé dès cet automne. « TU Delft nous a promis qu'elle serait prête pour l'anniversaire de nos 100 ans, en octobre », a ainsi confirmé M. Elbers.

TU Delft - KLM

Encore un peu de patience !

Demain, c’est déjà maintenant !

VIDEO : Un des guitaristes de Pink Floyd a vendu ses guitares pour 21 millions de dollars pour une association qui lutte contre le réchauffement climatique
Avion
Commentaires