Le léopard des neiges n'est plus « en voie de disparition » !

Par
1 678
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La décision a été annoncée par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) : le léopard des neiges perd son statut d’espèce « en voie de disparition », attribué en 1986.

Pour que son statut ait évolué, il a fallu que le léopard des neiges soit observé et sa condition évaluée par 5 experts internationaux. L’un d’eux, le docteur Tom McCarthy, explique que « pour être considéré comme "en voie de disparition", il doit y avoir un taux de déclin élevé de l’espèce (20 % sur 2 générations) et rester moins de 2 500 léopards des neiges adultes ».

Léopard des neiges tel un mirage en plein hiver / Shutterstock

Malgré le fait que ces deux critères soient devenus improbables, McCarthy nous met tout de même en garde : le léopard des neiges n'est pas encore tiré d'affaire, et il ne faut pas lâcher de leste.

L’espèce reste fragile, même si son déclin ralentit.

Léopard des neiges / Shutterstock

Maintenant classée comme « vulnérable », l’espèce doit compter moins de 10 000 animaux reproducteurs et conserve un déclin d’au moins 10 % de sa population sur 3 générations.

Un léopard des neiges courant à flanc de coteau / Shutterstock

De plus, le grand chat des montagnes reste toujours menacé par la destruction de son habitat et par le braconnage.

Portrait d'un bébé léopard des neiges / Shutterstock

Des associations de protection du léopard blanc, craignant que cela ne lui cause du tort, contestent la décision de lui avoir changé son statut de conservation.

C’est le cas du Snow Léopard Trust, qui croit en de graves conséquences pour l’espèce. Le léopard est d’ailleurs toujours placé dans la Liste Rouge des espèces fragiles.

Deux léopards allongés sur des rochers / Shutterstock

Même s’il est rarement visible, l’animal solitaire est camouflé dans son pelage ivoire, se cache dans des grands espaces des sommets de l’Asie Centrale et de la Russie, dont beaucoup sont protégés.

Explosions dans un collège de Béthune : quelque 800 élèves évacués
Commentaires