Le pape François craint que l'Église ne soit gagnée par la « mode » de l'homosexualité

Par
5 599
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le pape François se dit inquiet à l’idée que l’homosexualité, qu’il considère comme une « mode », puisse influer sur « la vie de l’Église » catholique.

Et on reparle de l’homosexualité au sein du clergé. Dans un livre paru le 1er décembre chez nos voisins transalpins, le pape François fait part de son inquiétude devant le nombre croissant de religieux et de prêtres gays, craignant que l’Église catholique ne succombe à ce qu’il considère être la « mode » de l’homosexualité.

« L'homosexualité est une question très grave qui doit faire l'objet d'un discernement adéquat des candidats (…) Dans nos sociétés, il semble même que l'homosexualité soit à la mode et cette mentalité, d'une certaine manière, influe aussi sur la vie de l’Eglise (…) C’est quelque chose qui m’inquiète », déclare ainsi le souverain pontife dans cet ouvrage intitulé « La force d'une vocation », tiré d’entretiens menés avec le prêtre espagnol Fernando Prado.

Le pape François craint que l'Église ne soit gagnée par la « mode » de l'homosexualité. Crédit photo : giulio Napolitano / Shutterstock

« Dans la vie consacrée et la prêtrise, il n'y a pas de place pour ce type d’affection »

Alors qu’il avait pu, dans un premier temps, donner des signes encourageants d’ouverture quant à l’homosexualité, déclarant notamment « qui suis-je pour juger ? », le pape François semble désormais catégorique et ferme sur le sujet avec des propos plus en adéquation avec le discours officiel de l’Église.

En Août dernier, le vicaire du Christ avait déjà suscité des remous en préconisant la « psychiatrie » pour les enfants présentant « des tendances homosexuelles ». Des propos qui avait choqué les associations de défense des droits LGBT mais qui, finalement, s’inscrivaient dans une logique propre à la doctrine catholique.

Le pape François craint que l'Église ne soit gagnée par la « mode » de l'homosexualité. Crédit photo : giulio Napolitano / Shutterstock

Le pape François va même plus loin en demandant que les candidats à la prêtrise, présentant des tendances homosexuelles, soient identifiés pour ne pas être intégrés au sein du clergé. « Dans la vie consacrée et la prêtrise, il n'y a pas de place pour ce type d'affection. C'est pourquoi l'Église recommande que les personnes ayant ce type de tendance profondément ancrée ne soient pas acceptées dans le ministère ou la vie religieuse », explique ainsi le pontife argentin.

D’autre part, il affirme que les homosexuels déjà ordonnés prêtres « doivent être incités à vivre intégralement le célibat, et surtout à être parfaitement responsables, en cherchant à ne jamais créer de scandale dans leur communauté ou parmi les fidèles en vivant une double vie ».

« Il vaut mieux qu'ils abandonnent le ministère ou la vie consacrée plutôt que de vivre une double vie », insiste-t-il encore.

Source : Huff Post
Commentaires