Le squelette du légendaire pirate « Black Sam » Bellamy a-t-il été retrouvé dans une épave, au fond de l'Atlantique ?

L'épave d'un vieux navire pirate, qui a coulé il y a 300 ans à 6 kilomètres des côtes du Massachusetts (États-Unis), pourrait bien renfermer la dépouille du célèbre capitaine « Black Sam » Bellamy.

Plus de 35 ans après sa découverte au large de Cap Cod (États-Unis), l’épave du Whydah Gally - seul bateau pirate authentifié à ce jour - renferme encore bien des secrets et les archéologues ne sont peut-être pas au bout de leurs surprises.

Disparu au fond de l’Atlantique après avoir essuyé une tempête le 26 avril 1717, ce navire anglais de 31m, aux 18 canons et 300 tonneaux, était commandé par un certain Samuel Bellamy, l’un des plus célèbres pirates de l’histoire.

Samuel Bellamy. Crédit photo : Wikimedia Commons

Personnage légendaire, celui qui se faisait surnommer « Black Sam » aurait, dit-on, était le pirate le plus riche de son époque, avant de périr avec ses hommes dans le naufrage du Whydah Gally, dont il s’était emparé un mois auparavant, emportant avec lui un trésor estimé à plusieurs centaines de millions de dollars.

La cloche du Whydah Gally. Crédit photo : Jjsala/CC BY 2.0

Le squelette du légendaire prince des pirates « Black Sam » Bellamy, retrouvée dans l'épave du Whydah Gally ?

Mais la réalité est un peu plus prosaïque !

Car depuis la découverte de l’épave en 1984, des milliers d'artefacts (dont des pièces d’or) ont été remontés à la surface par les équipes de l’archéologue sous-marin Barry Clifford et on sait désormais que ce butin ne valait pas autant, bien que la valeur historique de ces pièces soit évidemment inestimable.

Ces dernières étant d’ailleurs visibles au musée de Cap Cod consacré au navire.

Toutefois, l’épave renferme peut-être un tout autre trésor bien plus intéressant et qui suscite autant de fascination que d‘espoir chez les experts.

Lors de récentes plongées, les équipe de Barry Clifford sont en effet tombées sur d’importantes concrétions marines, ces masses solides qui se forment autour d’objets immergés.

Après analyses, ces dernières ont révélé un squelette complet qui pourrait bien être celui de… « Black Sam » Bellamy, âgé de 28 ans lorsque le navire coula. Des fragments d’au moins cinq autres squelettes ont également été mis au jour, sous l’épaisse couche.

Sur les 144 marins qui ont péri lors du naufrage, 102 corps furent remontés et enterrés mais jamais la dépouille du « Prince des pirates » n’avait été retrouvée.

La découverte de ce squelette passionne donc les archéologues en charge des fouilles car la probabilité qu’il soit celui de Sam Bellamy est grande, à leurs yeux.

Disposant de l’ADN de l’un de ses descendants, l’équipe de Clifford va donc procéder désormais à des analyses comparatives plus poussées pour tenter de déterminer s’il s’agit bel et bien du légendaire pirate.