Le top des moments-clés du PSG en Ligue des Champions

2 030partages

Après une longue pause, l’édition 2019-2020 de la Ligue des Champions a enfin repris ses droits dans un contexte inédit et historique. Toujours en lice, le PSG garde ses chances pour remporter le trophée pour la première fois de son histoire.

Shutterstock

La Ligue des Champions 2019-2020 va bientôt nous livrer son verdict. Contexte sanitaire oblige, la reine des coupes européennes a dû revoir son format de la phase finale après des mois de pause.

À partir des quarts de finales, le tournoi se déroulera à Lisbonne et tous les matches se joueront à élimination directe. En effet, le format aller-retour pour les quarts et les demis a été abandonné exceptionnellement cette saison.

L’occasion pour se remémorer les moments-clés du PSG en Ligue des Champions. Avec le retour de la compétition, sur laquelle vous pouvez toujours parier sur Betclic, nul doute que le club parisien nous offrira encore des moments d’extase… ou de frustration.

Encore en lice, le PSG fait donc partie du top 8 européen cette année, ce qui n’était plus arrivé depuis la saison 2015-2016. Le champion de Ligue 1 se frottera à l’équipe surprise de la saison, l’Atalanta Bergame, réputée pour son jeu offensif flamboyant, ce mercredi 12 août.

Avec ce format à élimination directe, le PSG, favori de la rencontre, a donc l’occasion, soit de connaître une nouvelle désillusion, soit de rallier le dernier carré de la Ligue des Champions, ce qui n’est arrivé qu’une seule fois dans l’histoire du club.

Retour sur les cinq grands moments du PSG en Ligue des Champions :

1 – 1994-1995 vs Barça en quarts, qualification pour sa seule demi-finale

En 1995, le PSG, entraîné par Luis Fernandez est un jeune club du haut de ses 25 ans et joue sa première phase de la Ligue des Champions, à l’époque nommé Coupe d’Europe des clubs champions.

Après un premier tout parfait, avec six victoires en six matches (dont deux contre le Bayern Munich), le PSG se frotte, en quarts de finale, au grand Barça entraîné par Johan Cruyff, vainqueur de la compétition en 1992 et finaliste en 1994.

Le match aller au Camp Nou s’était soldé par un match nul 1-1, ce qui était déjà un superbe résultat en soi. Le match retour au Parc des Princes était un rendez-vous pour l’histoire.

Au coup d’envoi, le PSG est emmené par le trio d’attaque composé de Raï, Ginola et George Weah (qui sera désigné Ballon d’Or à la fin de l’année, le seul joueur africain à recevoir cette prestigieuse distinction à ce jour).

Après une première mi-temps équilibrée, le PSG concède un but de Barkero à la 49ème minute. Heureusement, le mental parisien parvient à retourner la situation grâce aux buts de Raï (72ème) et Vincent Guérin (83ème).

Victoire 2-1 et qualification pour les demi-finales où ils seront éliminés par le grand Milan AC, tenant du titre et futur finaliste de l’édition. Ce parcours européen reste la seule fois où le PSG s’est invité dans le dernier carré de la Ligue des Champions.

2 - 1997-1998 vs Steaua Bucarest, victoire 5-0 au match retour du tour préliminaire

À l’orée de cette saison 1997-1998, le PSG doit passer par le tour préliminaire pour se qualifier pour la Ligue des Champions. L’adversaire n’a rien d’un ogre et les Parisiens ont leur chance.

Seulement voilà, lors du match aller en Roumanie, l’entraîneur parisien, Ricardo, aligne Laurent Fournier. Le problème est que le joueur est suspendu par l’UEFA et cet oubli administratif (l’information n’était pas arrivé aux oreilles de l’entraîneur) entraîne la défaite du PSG 3-0 sur tapis vert (sur le terrain, le PSG n’avait perdu que 3-2).

Par conséquence, le PSG est condamné à l’exploit au match retour. Un exploit rapidement réalisable lorsque Raï marque les deux premiers buts aux 2ème et 22ème minutes. Marco Simone y va de son but à la 32ème, tout comme Florian Maurice à la 41ème. À la mi-temps, le travail est déjà fait, il faut juste confirmer en seconde mi-temps.

Raï marquera son troisième but du match à la 55ème minute et le PSG s’imposera 5-0 et se qualifiera pour la Ligue des Champions au terme de cette confrontation rocambolesque restée dans les mémoires.

3 - 2000-2001 vs Rosenborg, le carton 7-2

Quand on parle de souvenir mémorable en Ligue des Champions, tout supporter parisien qui se respecte vous parlera de ce 7-2 complètement fou. À l’époque, la C1 propose un format assez complexe (qui ne fera pas long feu) de deux phases de poules.

Lors de la première phase de poules, le PSG se mesure au club suédois d’Helsinborgs IF, au club norvègien de Rosenborg Trondheim et au Bayern Munich.

Le premier match se solde par une défaite 3-1 en Norvège mais le PSG enchaîne avec deux victoires au Parc des Princes, 4-1 contre Helsinborgs et 1-0 contre le Bayern. À Munich, le PSG perd 2-0 face au Bayern, puis vient ce cinquième match décisif dans l’optique de se qualifier pour le prochain tour.

Personne ne se doutait alors qu’un feu d’artifice allait se dérouler ce soir-là au Parc des Princes. Si les Parisiens mènent rapidement 3-0 (buts de Frédéric Déhu, Nicolas Anelka et Christian), ils sont refroidis par deux buts norvégiens coup sur coup, mais Peter Luccin redonne deux buts d’avance juste avant la mi-temps (4-2).

Plus sérieux en seconde mi-temps, le PSG attend le dernier quart d’heure pour transformer ce match en véritable feu d’artifice. Laurent Leroy (76ème), Laurent Robert (88ème) et Nicolas Anelka pour un doublé (92ème) achèvent Rosenborg. Une victoire finale 7-2 qui reste le match le plus prolifique de l’histoire du PSG en Ligue des Champions.

4 - 2014-2015 vs Chelsea, 2-2 après prolongations au match retour, qualification pour les quarts

Changement d’ère au PSG! Les Qataris ont repris le club qui, désormais, a l’ambition de rivaliser avec les plus grandes formations du monde.

Les deux premières saisons de cette nouvelle ère se sont ponctuées par deux éliminations frustrantes en quarts de finale, contre le Barça en 2013 et contre Chelsea en 2014 sur un but à la dernière minute…

Tiens, tiens… Chelsea! Revoilà le club londonien sur la route des Parisiens mais cette fois-ci, en 8èmes de finale. En plus d’un sentiment de revanche qui anime les Parisiens, une élimination à ce stade serait signe de non-progression (voire régression) du projet qatari.

Même s’il est réalisable, le défi s’avère très compliqué car Chelsea est un habitué de ce type de joutes européennes. Le match aller au Parc des Princes confirme ce sentiment puisque les deux équipes se quittent sur un match nul 1-1. Un résultat embêtant pour les Parisiens en vue du match retour à Londres.

En effet, avec ce but match nul et un but encaissé à domicile, le PSG doit marquer au moins une fois pour se donner une chance. Le match se tend, se crispe et file tout droit vers un 0-0 éliminatoire. Encore pire lorsque Gary Cahill marque à la 81ème minute…

Même mené 1-0, le défi reste le même: il faut marquer pour espérer, non pas la qualification, mais plutôt accrocher la qualification. Et c’est David Luiz, ancien de Chelsea, qui s’en occupe à la 86ème.

C’est donc le moment des prolongations et là encore, la physionomie du match va à l’encontre des ambitions parisiennes avec le penalty transformé par Eden Hazard à la 96ème. Il ne faut qu’un but au PSG pour la qualification, à la faveur du but à l’extérieur.

Les minutes défilent et puis sur un corner, Thiago Silva s’élève et catapulte le ballon de la tête pour égaliser. 2-2, score final! Qualification au bout du suspense et ce but du défenseur brésilien restera comme un moment fort pour les supporters parisiens. Malheureusement, le parcours se finira comme les années précédentes, éliminé en quarts par le Barça.

5 - 2016-2017 vs Barça, la remontada

En mars 2017, le monde s’est arrêté de tourner pour les supporters du PSG. Ce qui n’avait jamais été fait en Ligue des Champions a été fait. Le PSG a été éliminé en 8èmes de finale, après avoir perdu 6-1 à Barcelone. Un match qualifié de «remontada» («remontée» en espagnol, ndlr) qui restera à jamais gravée dans l’histoire.

Pourtant, trois semaines avant le cauchemar du Camp Nou, le Parc des Princes avait vécu une soirée de rêves avec la victoire 4-0 de leur équipe face au grand Barça. À ce moment-là tous les espoirs étaient permis dans les ambitions de conquête européenne.

La peur gagne vite le camp des Parisiens avec l’ouverture du score de Luis Suarez à la 3ème minute et Laywin Kurzawa marque contre son camp avant la mi-temps. En seconde mi-temps, Lionel Messi inscrit le 3ème but sur penalty mais Edinson Cavani permet au PSG de respirer à la 62ème.

Les minutes défilent et le PSG tient bon, enfin pense-t-on… Les derniers instants de la partie tournent au cauchemar puisque Neymar sur coup franc (88ème) et penalty (90ème) y va de son doublé. Et à la dernière seconde, c’est Sergi Roberto qui surgit pour marquer le but de la qualification barcelonais… La catastrophe!

6 – 2018-2019 vs Manchester United, défaite 3-1, nouvelle désillusion

Après le Barça et le Real Madrid, le PSG pense cette fois-ci qu’il peut passer un cap. En cause, le tirage au sort qui les amène à affronter Manchester United, qui n’est plus que l’ombre du grand club qu’il fut.

Un ressenti confirmé lors du match aller avec une maîtrise tranquille et une victoire 2-0 à Old Trafford, la pelouse mancunienne. On pense que la leçon de la remontada a été apprise et retenue et qu’il suffira de finir le job au Parc des Princes.

Seulement voilà, contre toute attente, à Paris, les Red Devils mettent le doute d’entrée dans les têtes parisiennes avec un but de Lukaku à la 2ème minute. Heureusement, Juan Bernat égalise peu de temps après peu mais l’attaquant belge récidive à la 30ème minute. Revoilà le PSG sur un fil… jusqu’à une fin de match étouffante.

Dans les dernières secondes, une frappe lointaine mancunienne est déviée par Kimpembe de manière suspecte. La VAR intervient et le penalty est confirmé par l’arbitre. Un penalty dont va se charger Marcus Rashford pour éliminer le PSG…

Ce n’est que cette saison que le PSG a retrouvé le top 8 européen avec l’espoir, enfin, de se qualifier pour les demi-finales pour la première fois depuis… 1995. Alors, cette fois-ci, sera-ce la bonne pour le Paris Saint-Germain ? En tout cas, entre une surprise de l'Atalanta Bergame ou une qualification logique du PSG, tous les pronos sont permis sur Betclic !

Mentions légales : Jouer comporte des risques: isolement, endettement... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé).

Plus d'articles