La ville de Toulouse compte sur les chauves-souris pour limiter la prolifération de moustiques tigres

Par
10 518
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La ville de Toulouse a lancé une offensive contre les moustiques-tigres, véritable fléau pour ses habitants. Elle a installé sous le toit de certaines maisons de petits nichoirs destinés à attirer les chauves-souris, connues pour dévorer ce genre de nuisibles.

Une chauve-souris peut dévorer jusqu'à 1 200 moustiques chaque nuit. Crédits : Shutterstock / Michal Pesata

À Toulouse, de petites boîtes en bois et en zinc poussent comme des champignons sous le toit des maisons. Il s'agit en réalité de nichoirs destinés aux chauves-souris, grands prédateurs du moustique-tigre.

Durant l'été 2017, la ville a été envahie par ce nuisible, qui non seulement perturbe la vie des habitants, mais est aussi susceptible de transmettre des maladies à l'homme telles que la dengue ou le chikungunya. Toulouse, qui a dû réagir dans l'urgence à ce moment-là, en garde un très mauvais souvenir. C'est pourquoi cette année, elle prend les choses en main avant d'être débordée par la situation.

Le volatile nocturne est connu pour dévorer les moustiques. Il peut en attraper jusqu'à 1 200 moustiques toutes les nuits. Avec les 35 petits abris déjà construits, les habitants espèrent ainsi éliminer un maximum de ces nuisibles qui débarquent en ville avec la chaleur.

Une initiative dont fait part France 3 Occitanie, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

Le remède a tout pour plaire  : il est économique (une boîte coûte environ 15 euros), original et naturel. En plus, cette solution convient à toutes les parties : les habitants, qui voient les moustiques éloignés de leurs maisons, les chauves-souris, qui obtiennent un toit sans trop d'effort, et même l’environnement, puisque l'utilisation de nichoirs permet d'éviter la diffusion d'insecticides.

Commentaires