Un beau projet humain qui fait chaud au coeur : ces étudiants sont logés à moindre coût chez des personnes âgées en échange d'un peu de leur temps pour discuter avec elles

Par
806
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

On va vous parler de ce fabuleux projet né dans une maison de retraite néerlandaise. L’idée, très humaine, consiste à loger les étudiants gratuitement en échange d’un peu de leur temps en compagnie des personnes âgées.

Un programme qui propose aux étudiants de vivre décemment sans dépenser des sommes folles tout en permettant aux personnes âgées de réduire leur solitude. Deux problèmes = une solution !
@pbs.org
Il y a trois ans déjà, un étudiant du nom d’Onna Selbach a contacté Gea Sijpkes, le directeur de la maison de retraite Humanitas, à Deventer, aux Pays-Bas, pour se plaindre de l’insalubrité des logements étudiants de son campus. Le programme d’échange étudiant/personnes âgées est né, suite de cet appel.
@facebook/Woon- en Zorgcentrum Humanitas Deventer
Actuellement, six étudiants vivent dans la maison de retraite avec 160 aînés, où ils sont logés sans payer de loyer dans les petits appartements de la résidence, à condition de partager minimum 30 heures par mois avec les personnes âgées.

Les étudiants sont priés d’agir en « bons voisins » : comme regarder la télévision avec les résidents âgés, fêter les anniversaires, jouer à des jeux, discuter, écouter, être présent… Réaliser ces activités de soutien aux personnes âgées leur permet de refréner le sentiment d’isolement et de solitude. La confrontation et l’échange, intergénérationnels, sont une solution efficace pour recréer du lien social entre deux mondes séparés par le temps.
@facebook/Woon- en Zorgcentrum Humanitas Deventer
« Les élèves apportent le monde extérieur. Il y a beaucoup de chaleur dans le contact, » explique Gea Sijpkes. « À partir de cet échange, passer du temps ensemble crée une liaison extrêmement importante pour tout le monde. »
@facebook/Woon- en Zorgcentrum Humanitas Deventer
Une restriction fondamentale s’impose dans ce programme : les étudiants s’engagent à ne pas être une « nuisance » pour les personnes âgées. Avec beaucoup d’humour, lors de son interview par des journalistes, le chef de la maison de soins précise que cette règle est assez facile à suivre compte tenu de la surdité du grand nombre de malentendants dans ces résidences…

Dans un rapport daté de 2012, émis par les chercheurs de la National Academy of Sciences des États-Unis, le bien-être humain issu des relations sociales est corrélé au maintien de la santé. Plus les personnes âgées sont isolées, plus elles sont enclines à mourir prématurément. Cette étude sur l’association de la mortalité liée à l’isolement social est le même chez les hommes et chez les femmes d’un certain âge.
@facebook/Woon- en Zorgcentrum Humanitas Deventer
Les étudiants qui ont bénéficié de ce type de programme sont ravis d’avoir pu partager et offrir de leur temps pour leur aîné. Ce projet gagnant/gagnant est une aubaine pour les tous les partis concernés ; il redonne goût dans le tissage social, la connaissance de l’autre, la solidarité et l’entraide.

En France, dans certaines grandes villes, des associations comme « un toit à partager » proposent des logements intergénérationnels avec trois formules envisageables selon le degré d’implication de l’étudiant et la somme déboursée. Si vous êtes intéressé, cliquez ici !
Source : Scarymommy
Commentaires