Avec #Objectifbikinifermetagueule, le mouvement qui cloue le bec au diktat de l'apparence, les femmes ont trouvé leur exutoire

6 010partages

#Objectifbikinifermetagueule apporte un vent de fraîcheur sur les réseaux sociaux. Lancé par l'humoriste française Laura Calu à la fin du mois d'avril, ce mouvement libère les femmes comme les hommes du diktat de la beauté qui plane au-dessus de nos têtes en cette période pré-estivale propice aux abdos acharnés, régimes et autres tutos minceur.

#Objectifbikinifermetagueule libère les femmes sur les réseaux sociaux.Crédits : @amivimakeup

« Summer is coming »... et c'est souvent à ce moment-là que l'on se rue à la salle de sport pour espérer encore sculpter sa silhouette. L'objectif est bien entendu d'afficher coûte que coûte un « corps de rêve » sur la plage cet été.

Mais c'est quoi un « corps de rêve », exactement ? Répondre à cette question est en réalité impossible, tous les corps ayant leur charme et leurs particularités. C'est ce que la comédienne et youtubeuse Laura Calu a voulu rappeler en lançant le hashtag #Objectifbikinifermetagueule sur Instagram. Le 29 avril, elle y poste un long message dans lequel elle célèbre la beauté des femmes et les invite à poster des photos de leur « bikini body ».

« Bienvenue dans la période proche de l’été. Ou les médias (réseaux sociaux, pub, télé) nous rappellent constamment que la chose la plus importante pour les femmes c’est l’objectif Bikini. Je pense que la chose la plus importante c’est de se sentir bien comme on est. Il paraît même que quand on se sent bien on est vachement plus belle », écrit la jeune femme.

Bienvenue dans la période proche de l’été. Ou les médias (réseaux sociaux, pub, télé). Nous rappellent constamment que la chose la plus importante pour les femmes c’est l’objectif Bikini. Je pense que la chose la plus importante c’est de se sentir bien comme on est. Il paraît même que quand on se sent bien on est vachement plus belle. Puisque des photos de femmes parfaites le plus souvent retouchées envahissent nos écrans voici des photos de femmes comme elles sont. La beauté est dans l’œil de celui qui regarde, il n’existe pas de perfection. J’ai envie une fois de plus de crier haut et fort que toutes les femmes sont belles. Merci à toutes celles qui jouent le jeu, merci pour vos photos. Prévenez vos amies et continuez de vous assumer. Bravo les filles ! On continu ? Postez vos photos avec le hashtag #objectifbikinifermetagueule #obftg

Une publication partagée par Laura Calu Officiel (@laura_calu) le

L'initiative a immédiatement séduit les internautes, et particulièrement des femmes, qui ont posté des clichés plus ou moins flatteurs – mais qui dépeignent la réalité – afin de montrer qu'elles s'assument comme elles sont, peu importe le regard des autres. Exit les silhouettes galbées, minces ou lisses, et place aux vergetures, à la cellulite, aux rondeurs, bourrelets et autres marques. Toutes ces petites imperfections naturelles qui nous rendent si uniques.

« Non je ne tenterai pas de faire un 36 pour le mois de juillet (même si je voulais je n’y arriverais pas haha sauf si j’arrêtais de me nourrir dès maintenant) », note cette internaute, qui affiche fièrement ses capitons sur le réseau social :

« Pas parfaite mais pas refaite », assure celle-ci :

#Objectifbikinifermetagueule témoigne d'un ras-le-bol général des régimes, tutos beauté et minceur, photos retouchées, ou encore recettes 0% qui inondent la toile et complexent voire culpabilisent les femmes. 

« On en a marre de sentir la pression monter à l’approche de l’été et de devoir cacher ses rondeurs, sa minceur, ses « défauts », sa cellulite et ses vergetures », s'agace ainsi cette participante :

« Tous les printemps on nous vend du « body bikini » et cet hashtag prend le contre-pied de ces formules toutes faites qui prétendent que pour avoir le droit de se mettre en maillot, il faut un Corps parfait. À mon sens, il n’y a pas de corps parfait comme il n’y a pas de personnes ou de vies parfaites. Il n’y a que des personnes qui sont enfermées malgré elles dans des stéréotypes et croyances, souvent aberrantes et fausses », écrit celle-ci :

La jeune femme à l'initiative du hashtag a elle aussi joué le jeu en partageant une photo d'elle en culotte :

Et parce que « ça ne concerne pas que les filles », quelques hommes ont également rejoint le mouvement, comme Tombarello1 :

Ou encore, ce dernier :

Laura Calu avait déjà poussé un coup de gueule contre les régimes et les injonctions à la minceur à l'approche de l'été 2016, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

En vidéo : Goodmorningtown, un tatoueur qui réalise des tatouages mignons
Plus d'articles
Dernières news