Patrick Balkany, sans scrupule, augmente son salaire de maire de 56 %

Par
4 690
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Mercredi soir, le Conseil municipal de la ville de Levallois a voté l’augmentation des indemnités de maire de Patrick Balkany, nous apprend le Parisien.

En 2014, lors de sa réélection à la mairie de Levallois-Perret, Patrick Balkany alors député (LR) avait dû réajuster ses revenus de maire. En effet, la rémunération maximale d’un élu étant de 8 272 euros, monsieur Balkany dépassait ce plafond en cumulant son salaire de député de 5 600 euros et son salaire de maire alors de 4 257 euros (salaire maximum pour un maire d’une ville de cette taille).

Patrick Balkany gagne plus de 4 000 euros en étant maire de Levallois. Crédits : Christophe Petit Tesson

En cumulant les deux, le septuagénaire dépassait le plafond de plus de 1 000 euros. En 2014, l’homme politique de droite a dû réaliser une baisse de son indemnité passant de 4 257 euros à 3 075 euros, reversant les quelques centaines d’euros à ses adjoints. Une plus-value de 76 euros sur les salaires de ses 13 adjoints.

Aujourd’hui avec l’interdiction du cumul des mandats, le revenu de 5 600 euros de député n’est plus, faisant un trou dans le budget mensuel du couple Balkany. C’est donc en toute logique, que le maire est revenu sur sa décision de 2014. Les revenus des élus d’une commune sont régis par une enveloppe globale d’un plafond non-modifiable.

Les 76 euros de ses adjoints vont donc être redirigés vers le portefeuille de Monsieur Balkany.

« Alors qu’il touche sa retraite de député à taux plein, Patrick Balkany décide d’augmenter son salaire de 56 % au détriment des élus du Conseil municipal » s’indigne Arnaud de Courson, un conseiller municipal de la ville, au Parisien.

Selon les chiffres officiels de l’Assemblée nationale, un député à la retraite touche, en moyenne, 2 675 euros. « La retraite n’a aucun rapport avec l’indemnité de maire » explique la mairie en précisant que « le maire touche une indemnité strictement encadrée par la loi ».

Il jette un réfrigérateur dans un fossé, la police le contraint à aller le récupérer
Source : Le Parisien
Maire Député
Commentaires