« Elle trouve un cadavre à la place de son Pokémon » - « Il capture un Roucool lors de l'accouchement de sa femme »... Les faits divers complètement fous provoqués par Pokémon Go ! Il va falloir s'y habituer !

Par
1 596
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est la folie ! Depuis que Pokémon Go a débarqué dans nos vies, l’action Nintendo a bondi de 25 % en bourse et tout le monde est en train de devenir complètement fou. Avant quelques semaines, on fait le pari qu’on verra des hordes de zombies dans les rues, attrapant des Piafabecs et des Nosferapti à tout va.

D’ailleurs, en Australie, lors de la sortie du jeu, des parcs ont littéralement été envahis lorsque les joueurs se sont rendu compte que des Pokémon rares s’y trouvaient. À ce train-là, le jeu va probablement bouleverser les comportements humains, et les Pokémon vont finir par faire partie intégrante de notre quotidien !

Voici une petite sélection de faits divers tous plus fous les uns que les autres qui montrent l’ampleur du phénomène...

1. Il attrape un Roucool sauvage pendant l’accouchement de sa femme


Lorsque Jonathan aperçoit un Roucool sauvage débarquer dans la chambre d’hôpital de sa femme, son sang ne fait qu’un tour. Oubliant les contractions de sa femme, il dégaine immédiatement sa pokéball ! "Dès qu'il a surgi, j'ai crié : ‘Oh mon Dieu, il y a un Roucool assis sur ton lit!’", confie-t-il à Buzzfeed. Ils attendaient alors que la césarienne de sa femme Jessica commence.

De nombreux commentaires d’internautes ont été postés en soutien au mari, jugeant que le jeu en valait la chandelle et qu’il avait eu raison de ne pas rater cette occasion en or : "Si c'était mon mari, je préférerais qu'il l'attrape. Il ne devrait pas louper une opportunité juste parce que je suis en train de faire ce que des billions ont fait avant !” écrit ainsi une internaute.

On espère qu’il renommera ce Roucool en hommage à son enfant…

2. Elles empruntent un kayak pour tenter de rejoindre une arène Pokémon Go perdue au milieu de l’océan


Comme le jeu se sert de coordonnées GPS pour fonctionner, il arrive que les arènes et autres poké-stops se matérialisent à des endroits incongrus. C’est ainsi qu’au large de Wellington, en Nouvelle-Zélande, un endroit situé au beau milieu de l’eau a été désigné comme arène Pokémon.


C’est ainsi qu’une passante également joueuse de Pokémon Go a pu voir un kayak prendre d’assaut l’endroit. En voyant l’étrange comportement de l’équipée, elle a immédiatement deviné ce qui se tramait et en a profité pour live-twitter l’évènement !

"Deux personnes, dans un kayak, qui fixent leur téléphone. #PokémonGO, ça devient du sérieux."

"Eh oui, on a pagayé jusqu'à la fontaine pour revendiquer cette arène pour la #teambleue !" ont ensuite avoué les deux jeunes dresseuses de Pokémon.

Mais leur succès a été de courte durée : Depuis, l’arène a été reprise par des joueurs de la team jaune, rapporte Mashable : "(Ils) ont un bateau. Un d'entre eux a un bateau, donc c'est pas juste", s’indigne l’une des jeunes filles, outrée.

C’est vrai qu’il y a de quoi être sacrément dégoûté, quand on sait qu’il leur avait fallu une heure de pagayage aller-retour pour accéder à l'arène !



3. Il modifie un drone pour en faire un outil de capture de Pokémon, afin d’atteindre les endroits inaccessibles

Bien sûr, il fallait s’y attendre, certains joueurs ont commencé à élaborer des stratagèmes plus fous les uns que les autres pour capturer plus facilement des Pokémon dans des endroits difficiles d’accès. Prenez garde, Pokémons de type “vol”, vous ne pourrez plus vous enfuir par les cieux !

En embarquant son smartphone sur un engin télécommandé, cet utilisateur de reddit a trouvé la bonne combine pour pouvoir chasser le Rapasdepic sans avoir à quitter sa chaise longue. Le débat fait rage : peut-on considérer cela comme du “cheat”, c’est-à-dire de la triche ? “On dirait un plan diabolique de la Team Rocket pour attraper les Pokémon”, constate l’un des utilisateurs de Reddit.

4. Elle part à la chasse aux Pokémon et finit par découvrir… un cadavre.

Un peu plus glauque, voici un fait divers qui nous vient des États-Unis. À Riverton, dans l’État du Wyoming, une adolescente qui recherchait des Pokémon aquatiques près de l’eau a fini par découvrir quelque chose d’étrange.

Dans sa recherche de nouveaux Pokémon pour enrichir son équipe, elle a fini par sauter un grillage pour arriver sous un pont, et c’est là qu’elle aperçoit une forme étrange dans l’eau. En s’approchant un peu, elle finit par se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un Magicarpe, mais bien d’un cadavre flottant dans la rivière. Elle a pu alerter immédiatement la police, mais sera probablement traumatisée pendant au moins quelque temps…
Au moins, la promesse du jeu de nous faire sortir de chez nous et découvrir des choses et des endroits insolites est tenue !

5. Tu sais que Pokémon Go est en train de prendre de trop grandes proportions quand le jeu commence à affecter le marché de l’immobilier


L’effervescence est telle autour du jeu qu’une annonce immobilière pour le moins originale a vu le jour sur le site américain Real Estate. Pour vendre son bien, le propriétaire fait valoir que la maison est située à proximité immédiate de deux arènes et de 7 pokéstops. C’est vrai que c’est plutôt bien situé !


6. Pikachu, priez pour nous... 

Un autre détail incongru qui n’a pas échappé aux joueurs, c’est le fait que de nombreux emplacements (Pokéstops et arènes) sont situés dans des églises et autres lieux de culte ! Des théories du complot comme quoi Pokémon Go serait en réalité un plan fomenté par l’Eglise Catholique pour attirer des jeunes brebis égarées au sein de ses rangs et les forcer à assister à la messe n’ont pas tardé à être imaginées…

En fait, la réalité est sans doute bien plus prosaïque : les monuments et autres lieux de culte sont souvent notés comme étant des emplacements touristiques ou des points d’intérêt, ce qui explique qu’ils soient désignés automatiquement comme des zones stratégiques pour Pokémon Go.

 

7. Des agents de Police viennent les arrêter en pensant qu’ils dealent de la drogue, alors qu’ils jouent simplement à Pokémon Go


Voici le post traduit de cet utilisateur Reddit :

“Il y a un petit parc à deux coins de rue de chez moi, où il y a genre 3 pokestops et une arène, du coup un soir où je n’arrivais pas à dormir je suis allé me promener là-bas pour voir un peu le potentiel du jeu.


Donc, j’arrive là-bas, je me promène un peu, je m’arrête aux pokestops, je fouille un peu dans les hautes herbes pour débusquer des Pokémons sauvages, puis je décide d’aller voir un autre pokestop quand soudain j’entends dans l’obscurité quelqu’un qui m’interpelle d’un “Yo, mon frère !”


Je me retourne, et là, je vois deux mecs à l’air louche, en sweat-capuche, assis sur un banc dans le noir.

Je me rends compte que j’ai dû passer devant eux sans même les voir, le nez plongé dans mon téléphone. L’un des deux mecs me fait un signe, “Gros, va faire un tour près du camion bleu là-bas, on a chopé un Onyx tout à l’heure !”

Donc je vais voir près dudit camion bleu et, aussi vrai que je vous le dis, y’avait un p***** d’Onyx à côté. La classe.

Du coup je me suis retrouvé à m’asseoir sur le banc avec les deux mecs pour taper la discute, je leur dis où j’ai chopé mon Evoli, ils m’ont convaincu de les rejoindre dans la Team Rouge quand j’atteindrai le lvl 5 pour qu’on puisse “être les rois du tié-car”

Et là, les flics ont débarqué.

Oui, parce que croyez-le ou non, mais apparemment, deux jeunes renois d’une vingtaine d’années et un mec blanc de 40 piges qui traînent ensemble dans un parc à 3 heures du mat’, les flics, ils ont trouvé ça louche.


Ça a pris un peu de temps pour convaincre les deux agents et leur expliquer que non, on était pas en train de dealer de la drogue, et puis ça a mis encore un peu plus de temps pour leur expliquer ce que c’était que le jeu.

Et là, le clou de l’histoire, véridique : le flic a téléchargé la p***** d’appli mobile et nous a demandé comment on fait pour s’inscrire.”
Commentaires