Don du sang : les discriminations envers les homosexuels vont prendre fin

6 877partages

Des députés ont voté un amendement qui va permettre aux personnes homosexuelles de donner leur sang sans avoir à respecter de période d'abstinence.

Depuis avril dernier, les homosexuels qui souhaitent donner leur sang doivent respecter 4 mois d'abstinence. Avant, ce délai était d'un an.

Crédit photo : Belish / Shutterstock

Aujourd'hui, des députés ont signé un amendement pour que cette règle soit supprimée et que les personnes homosexuelles et bisexuelles puissent donner leur sang sans avoir à suivre des règles spécifiques à cause de leur orientation sexuelle.

Plus aucune discrimination d'ici 2022

L'amendement a été mené par le corapporteur Hervé Saulignac et signé par une centaine d'élus de gauche.

« Les critères de sélection du donneur ne peuvent être fondés sur le sexe du ou des partenaires avec lesquels il aurait entretenu des relations sexuelles. La suppression de cette discrimination devrait être dès aujourd'hui inscrite dans le marbre de la loi », affirme Hervé Saulignac.

Cette première étape fait partie d'un projet qui mettra les homosexuels et hétérosexuels sur un pied d'égalité pour donner leur sang, d'ici 2022.

Autoriser la PMA et le don de gamètes

Un deuxième amendement a également été signé pour accorder la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes. De plus, la recherche du donneur ne sera possible qu'avec l'accord du couple ou de la femme receveurs, ce qui n'était pas le cas auparavant.

Enfin, le don de gamètes sera également autorisé entre deux femmes au sein d'un même couple, si l'une d'elle souffre d'infertilité.

Source : L'Obs
Plus d'articles
À lire aussi