Pourquoi notre température corporelle est-elle de 37 degrés ?

Nous, les humains, sommes des créatures particulièrement chaudes, qui maintiennent une température corporelle normale est d’environ 37 degrés, à quelques détails près, mais pourquoi avons-nous besoin de nous rester à ce niveau pour vivre ?

Crédit : aleks333 / Shutterstock

À voir aussi

Tout d’abord il faut savoir que cette température corporelle n'est pas fixée à 37 degrés exactement. Il ne s'agit que d'une moyenne. Dans des conditions ambiantes similaires, elle peut varier d'un individu à l'autre et d'un moment de la journée à l'autre.

Par exemple, lorsque vous vous réveillez, il n'est pas rare que votre température soit d'environ 35,6. Plus tard dans la journée, lorsque vous avez été actif, elle peut dépasser 37,5 sans que vous vous sentiez mal pour autant.

Une température suffisamment élevée détruira certains tissus et substances critiques de l'organisme; le corps dispose donc de nombreux mécanismes pour éviter la surchauffe. À l'inverse, à des températures suffisamment basses, de nombreuses réactions chimiques nécessaires à notre corps ralentissent trop, ce qui peut également être désastreux.

Le corps dispose donc de mécanismes permettant de commencer à brûler davantage de carburant pour maintenir la température lorsque cela est nécessaire.

La température du corps dépend effectivement des conditions ambiantes. Toutefois, elle est rarement en équilibre. L'équilibre pertinent se produit lorsque la vitesse à laquelle le corps dissipe la chaleur est égale à la vitesse à laquelle il la génère en interne.

Cela se produit normalement à une température ambiante bien inférieure à 37 degrés. À des températures ambiantes plus élevées, la température interne d'une personne augmentera un peu avant que les compensations ne commencent à se mettre en place. Il en va de même pour une température ambiante plus basse, en supposant que la personne n'est pas couverte de vêtements protecteurs pour retenir la chaleur. En résumé, c'est à cause des protéines et du fait que vous mangez.

Les mécanismes corporels qui vous maintiennent en vie génèrent en fait beaucoup de chaleur. Cependant, si trop de chaleur est créée, les protéines se dénaturent. Si la chaleur produite est insuffisante, les fonctions corporelles s'effondrent.

La race humaine ayant évolué au cours de l’histoire, De manière générale, on peut dire que 37 degrés Celsius semblent être la température moyenne qui maintient tous les processus corporels à un niveau optimal chez la race humaine.

Crédit : remotevfx.com / Shutterstock

Le corps humain est une machine complexe et un certain nombre de processus biochimiques se produisent dans le corps à tout moment. Peu importe que vous soyez assis sans rien faire, que vous fassiez de la musculation, que vous vous promeniez, que vous dansiez ou que vous lisiez cet article, de nombreux processus internes à votre corps ne s'arrêtent jamais.

Toutes les activités physiques et métaboliques de votre corps produisent de la chaleur, c'est-à-dire qu'il s'agit de processus exothermiques. La chaleur est un sous-produit inévitable du travail effectué par des millions de cellules dans votre corps.

Avec autant de travail effectué en permanence, il est essentiel que le corps se débarrasse d'une partie de cette chaleur. Pour ce faire, il évacue la chaleur dans l'environnement en faisant circuler le sang près de la surface de la peau, en expirant de l'air chaud et humidifié et par le processus d'évaporation de la sueur. En conséquence, le corps conserve sa température optimale de 37 degrés Celsius et fonctionne efficacement.

Il est extrêmement important que votre corps reste à sa température idéale, c'est-à-dire 37 degrés Celsius en moyenne, car dans le cas contraire, de nombreuses fonctions corporelles commencent à se dégrader. Les cellules et les réactions métaboliques qui s'y produisent sont plus efficaces à ces températures.

Lorsque la température interne du corps est élevée ou extrêmement basse, les substances chimiques présentes dans l'organisme peuvent commencer à se désagréger et provoquer des complications importantes pour le corps.

Crédit : Peter Kotoff / Shutterstock

37° C, la température parfaite pour éloigner les microbes

Mais ce n’est pas tout, selon une théorie intéressante, notre corps fonctionnerait à cette température afin de maintenir les champignons pathogènes à distance sans faire exploser le coût métabolique. En effet, après de nombreuses recherches, deux scientifiques semblent avoir découvert l’une des raisons pour lesquelles notre corps, ainsi que celui de la plupart des autres mammifères, fonctionne constamment à cette température : cela permettrait d'éviter les infections fongiques.

Les travaux précédents de Casdevall ont montré que le nombre d'espèces fongiques qui peuvent prospérer et, par conséquent, infecter un animal, diminue de 6 % pour chaque augmentation de température de 1 degré.

C'est, selon lui, la raison pour laquelle les reptiles, les amphibiens et d'autres animaux à sang froid sont sensibles à des dizaines de milliers d'espèces de champignons, alors que seuls quelques centaines de types de champignons peuvent nuire aux humains et aux autres mammifères.

« L’un des mystères de la nature a été de savoir pourquoi ils sont si chauds par rapport aux autres animaux. Notre étude permet de comprendre pourquoi les températures des mammifères tournent toutes autour de 37 degrés Celsius » a déclaré le co-auteur de l'étude, Arturo Casadevall, professeur et président de microbiologie et d'immunologie à l'Albert Einstein College of Medicine of Yeshiva.

En d’autres termes, une augmentation de la température corporelle protégerait contre les microbes en créant une zone d'exclusion thermique, mais que cette augmentation serait de plus en plus coûteuse en termes de taux métaboliques à mesure que la température du corps s'écarte de la température ambiante.

Passionnant, n’est-ce pas ?