Sa maison squattée pendant quatre mois, Roland, 88 ans, a enfin pu rentrer chez lui grâce à l'action de ses voisins

8 536partages

Tout est bien qui finit bien pour Roland ! La maison du Toulousain âgé de 88 ans était aux mains de squatteurs qui, depuis le mois de septembre, l’empêchaient de regagner les lieux. Grâce à la mobilisation du voisinage, la bâtisse a enfin pu être évacuée !

Une situation délicate

C’est un soupir de soulagement qu’a poussé Roland ce jeudi 11 février à Toulouse : sa maison, envahie par des inconnus quatre mois plus tôt, a finalement été libérée, sans violence.

Une bonne nouvelle pour cet homme de 88 ans qui a pu compter sur l’indéfectible soutien de ses voisins. Dire que le désespoir s’était emparé de lui serait minimiser la réalité tant la situation était épineuse…


Privé de son domicile depuis fin septembre

En septembre dernier, Roland avait quitté son domicile quelques jours pour se rendre dans un appartement qu’il loue à Albi, commune où vit son épouse.

Cette dernière est en effet résidente d’un Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) où Roland souhaiterait vivre désormais afin que tous deux puissent être réunis au quotidien.

Pour ce faire, l’homme avait l’intention de vendre sa maison de Toulouse, mais l’occupation par celle-ci d’inconnus qui ont changé toutes les serrures et l’ont privé d’accès ont rendu son rêve difficilement réalisable.

En raison de la trêve hivernale, prolongée jusqu’au 31 mai, déloger les squatteurs par des moyens légaux a fini par devenir impensable. Une cagnotte en ligne a même été créée par Greg Lamboley, ancien joueur de rugby toulousain, afin de venir en aide à Roland qui devait récupérer sa maison, et vite. 

Roland a pu regagner sa maison

Par chance, le Toulousain a pu compter sur la solidarité et la détermination de son quartier, puisque ses voisins ont tout fait pour instaurer un dialogue avec les squatteurs, jusqu’à finalement les convaincre de partir, apparemment sans la moindre violence.

Un groupe de jeunes aurait en effet su raisonner les occupants du domicile de Roland, permettant au vieil homme de regagner les lieux de façon pacifique.

À présent, il devrait être en mesure de vendre la maison, délivrée, et faire un pas de plus sur le chemin lui permettant de retrouver Odile, son épouse, à l’Ehpad.

Source : Le Parisien
Plus d'articles
À lire aussi