Covid-19 : 75% des mamans aimeraient que les restrictions des visites dans les maternités soient prolongées

Bouton whatsapp

Pendant la pandémie de Covid-19, les visites dans les maternités ont été limitées. Selon une étude, 75% des jeunes mamans aimeraient que ces restrictions continuent.

Pendant la crise du Covid-19, de nombreuses mesures sanitaires ont été prises pour limiter la propagation du virus et protéger les personnes les plus fragiles. Dans les maternités, des restrictions de visites ont été imposées, n’autorisant que le papa à rendre visite à la jeune maman et au bébé.

Crédit photo : iStock

Cette restriction, qui aurait pu déplaire à de nombreuses femmes, les a au contraire séduites. Selon une étude menée par l’école des sages-femmes de l’université de Saint-Quentin, dans les Yvelines, 75% des jeunes mamans seraient favorables au maintien de ces restrictions.

Moins de visites dans les maternités

Pour mener cette étude, l’université de Saint-Quentin a interrogé un panel de 456 femmes. D’après les résultats du sondage, trois femmes sur quatre aimeraient que les limitations de visites dans les maternités perdurent dans le temps et soient maintenues après la crise du Covid-19. 73% des femmes interrogées ont dit avoir été « satisfaites » ou « très satisfaites » des visites restreintes.

Crédit photo : iStock

Si les mères ont moins de visites dans les maternités, elles ont plus de temps pour se reposer et s’accorder un temps de répit après l’accouchement. Elles bénéficient également de plus de temps seules avec leur bébé, l’occasion de s’habituer petit à petit à leur nouveau rôle de mère, sans avoir à gérer l’agitation tout autour.

« Les sages-femmes m’ont appris à reconnaître les pleurs de ma famille, à l’allaiter. Ce temps m’a permis de m’habituer à la maternité, j’ai adoré », a confié une mère de famille au Parisien.

Les jeunes mamans interrogées dans le cadre de l’étude ont toutefois exprimé un regret, car elles aimeraient que les frères et sœurs puissent venir leur rendre visite. Pendant la crise du Covid-19, seul le papa était autorisé à venir voir sa famille.

Source : Le Parisien
Bouton whatsapp