Une pièce de Shakespeare a été récemment revisitée d'une façon... plutôt osée !

Par
167
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le dramaturge, poète et écrivain William Shakespeare est mort en 1616.

En cette année 2016, nous fêtons donc les 400 ans de sa disparition. L’occasion pour cette troupe de théâtre de célébrer la disparition du plus grand dramaturge de la culture anglaise de la plus surprenante des manières.
@AssociatedPess
C’est avec audace que la troupe « The Outdoor Co-ed Topless Pulp Fiction Appreciation Society » a revisité la pièce « La tempête » lors du Rock Summit de Central Park, à New York, vendredi dernier. Audacieux donc, car les comédiennes étaient nues !

Le site web américain du Huffington Post a rapporté l’information le vendredi 20 mai, et a interrogé l’une des organisatrices, Alice Mottola. Cette dernière juge logique d’interpréter la pièce de Shakespeare de cette manière, pour mettre en avant la liberté d’expression et l’égalité entre les cultures, qui sont les thèmes principaux de la pièce.
@AsoociatedPress
@AssociatedPress
« La Tempête » raconte l’histoire d’un équipage composé d’aristocrates, pris dans une tempête, qui les amène sur une île magique. Drame familial et voyage initiatique, pour Alice Mottola c’est un sujet parfait pour célébrer la liberté du corps et la liberté d’expression.

La nudité est ainsi utilisée pour dramatiser le conflit entre les visiteurs et les habitants et ainsi mettre le doigt sur le choc des civilisations et les restrictions de la « civilisation » selon l’organisatrice.
@associatedpress
@AssociatedPress
Les 13 comédiens, danseurs et musiciens étaient exclusivement des femmes. Mais qu’en aurait pensé Shakespeare ? Lui qui, à son époque, inventait un nouveau genre de théâtre et posait à ses spectateurs des questions fondamentales sur la nature humaine, doit être ravi, de là où il est.

Vous pouvez retrouver l’intégralité des photos prises lors de la représentation, sur le site du Huffington Post.

Alors, que pensez-vous de cette interprétation ?
Commentaires