Signée JR, cette magnifique oeuvre en trompe-l'oeil « ouvre » la façade d'un musée de Florence, fermé pendant le confinement

666partages

Quand une œuvre de street art résume à elle seule ce que l'épidémie de Covid nous a confisqué. L'artiste français JR a ainsi réalisé une formidable illusion d'optique sur la façade d'un musée de Florence (Italie), pour rappeler que la situation sanitaire actuelle nous prise de plaisir simple, à commencer par l'art.

Voilà déjà plus d’un an que l’Europe et le reste du monde vivent au rythme de l’épidémie de Covid-19, qui n’en finit plus de bousculer notre quotidien et nos habitudes.

Les mesures de restrictions sanitaires décidées aux quatre coins du globe ont notamment contraint les populations à faire une croix sur les loisirs et la culture, à commencer par les musées.

Un véritable crève-cœur pour certains qui attendent avec impatience la réouverture des galeries d’art.

Le street artiste JR signe une œuvre splendide en trompe-l’œil qui « ouvre » un musée de Florence, fermé pour raisons sanitaires

Pour les faire patienter mais aussi pour souligner les difficultés que subit le milieu de la culture, le street artiste français JR, a imaginé une œuvre colossale en trompe-l’œil qui résume assez bien le sentiment actuel.

Intitulée La Ferita (« La blessure » en italien), celle-ci a été réalisée sur la façade du Palazzo Strozzi, l’un des plus célèbres bâtiments de la ville de Florence, chef-d’œuvre de l’architecture italienne de la Renaissance.

Ce gigantesque collage de photos donne ainsi l’impression qu’une partie de la façade de l’édifice - qui d’ordinaire accueille des expositions tout au long de l’année - s’est effondrée, s’ouvrant ainsi au monde, malgré la fermeture sanitaire de ses portes.

Une brèche artificielle permettant aux passants de voir certaines des œuvres exposées à l’intérieur dont « La Naissance de Vénus » et « La Primavera », deux des plus célèbres peintures de Sandro Botticelli.

« On dit que les musées sont fermés, mais c'est à nous de les ouvrir. Ici, à Florence, la ville de Boticelli, Donatello, Machiavel et Dante, nous avons ouvert le Palazzo Strozzi (...) Ces derniers mois, nous avons été privés de la possibilité d'être ensemble... mais nous avons encore la liberté de rêver, de créer, d'envisager l'avenir. Ce n'est peut-être pas grand-chose, mais nous avons ça ! », a ainsi écrit l’artiste sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par JR (@jr)

Son œuvre, réalisée alors que l'Italie basculait dans un nouveau confinement, sera visible sur la façade du Palazzo Strozzi jusqu’au 22 août en espérant que d’ici là, les musées mais aussi les cinémas, les restaurants, ainsi que tous les autres lieux de vie auront rouvert en Italie, comme partout ailleurs.

Source : JR