Smic, retraites, préservatifs : voici tout ce qui change au 1er janvier 2023

Bouton whatsapp

Comme chaque année, le 1er janvier marquera le lancement de nombreuses nouvelles mesures en France. Que ce soit sur le plan social, économique et écologique, voici tout ce qui va changer à l’aube de 2023.

Le 1er janvier 2023 sera synonyme de changements pour le quotidien de nombreux Français. Entre la revalorisation du Smic et des retraites, l’augmentation du prix Navigo, et les mesures énergétiques, il va falloir s’adapter sur plein d’aspects.

À voir aussi

On vous propose un tour d’horizon de toutes les nouvelles mesures qui être mises en place à partir du dimanche 1er janvier.

iStock

Le Smic augmente de près de 25 euros net

Une hausse de 1,8% soit l’équivalentt de 24,93 euros net par mois. Il passera ainsi de 1329,05 euros par mois à 1362,97 euros.

Les pensions de retraite de base revalorisées

C’est la 3ème fois en l’espace d’un an, après janvier 2022 (+1%) et juillet 2022 (+4%) que les retraites sont revalorisées. Cette fois-ci, les pensions de base de la CNAV, la CNRACL, la CNAVPL, du SRE et de l’ASPA augmenteront de 0,8%. Une hausse qui devrait concerner 14 millions de retraités.

iStock

Le bouclier tarifaire reconduit

La hausse des tarifs sera plafonnée à 15% pour le gaz en janvier et 15% pour l’électricité en février 2023. Ce plafond concernera «tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes».

Dans les faits, ces augmentations devront conduire à une hausse moyenne des facture de l’ordre de 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz, au lieu d’environ, selon la Première Ministre Elisabeth Borne. Pour les foyers qui se chauffent à l’électricité, la hausse atteindra en moyenne 20 euros par mois.

Sans bouclier tarifaire, ces hausses s’élèveraient à 200 euros par mois pour le gaz, et 180 euros par mois pour l’électricité.

iStock

Carburant : 100 euros de ristourne pour les plus modestes

Pour en bénéficier, il faut posséder une voiture, avoir un travail et faire partie des cinq premier déciles de revenus, soit des 50% de Français les plus modestes qui possèdent une voiture. Un critère qui sera calculé seront le revenu fiscal de référence de 2021, qui devra être inférieur à 14700 euros à l’année.

À partir du 16 janvier 2023, un espace dédié sur le site des impôts sera mis en ligne, et sur lequel les futurs bénéficiaires devront entrer leur numéro fiscal, la plaque d’immatriculation de leur voiture et faire une déclaration sur l’honneur que cette aide servira à financer les trajets entre le domicile et le travail.

Cette aide devrait concerner au total 10 millions de personnes selon Matignon.

Les tarifs de péages vont augmenter

À partir de février, le prix moyen pour emprunter les différentes portions d’autoroute du territoire augmentera de 4,75%.

Covoiturage : une prime de 100 euros pour les nouveaux adeptes

Pour en bénéficier, il faudra effectuer son premier trajet collectif en 2023 puis en effectuer neuf autres dans les trois mois suivants.

Un nouveau bonus écologique

Pour les nouveaux acquéreurs d’un voiture électrique, le montant va passer de 6000 à 7000 euros pour la moitié des ménages les plus modestes. Un bonus valable pour les véhicules vendus moins de 47 000 euros. Pour les voitures vendues entre 47 000 et 60 000 euros le bonus passe de 2000 à 1000 euros.

Augmentation du pass navigo

La carte d’accessibilité aux transports parisiens va augmenter de 12%, ce qui le fera passer de 75,20 euros à 84,10 euros.

La SNCF va augmenter ses prix moyens de 5%

Ce qui ne devrait en rien empêcher les grèves

Le taux de rémunération des nouveaux PEL à 2%

Un partie des passoires thermiques interdites à la location

La loi Pinel transformée pour l’investissement locatif

D’un côté, un dispositif Pinel+ est créé et conserve les mêmes taux de réduction d'impôt qu'auparavant mais avec des conditions supplémentaires à respecter. De l'autre, l'avantage est diminué pour les autres investissements dans le cadre d'un Pinel «classique».

Les préservatifs gratuits pour les moins de 26 ans

iStock

La PCH étendue aux handicaps intellectuels

Désormais, les personnes sourdaveugles ou atteintes d'une altération des fonctions mentales, psychiques ou cognitives pourront en bénéficier.

Disparition du timbre rouge

Il sera remplacé par une lettre dématérialisée qui devrai être envoyée sur le site de La Poste. Celle-ci se charger d’imprimer et de délivrer via son service postal.

Fin du démarchage commercial à partir de 06 ou de 07

Fin de la vaisselle jetable dans les fast-food

Interdiction du broyage des poussins mâles

Le changement de nom par décret devient gratuit

Hausse de l’indemnité de télétravail des agents publics

Cette indemnité va passer de 220 euros à 253,44 euros.

Le plafond de la sécurité sociale à 43,992 euros

À partir du 1er janvier 2023, son montant mensuel atteindra ainsi 3666 euros, soit 6,9% de plus que son niveau de 2022. Sa valeur annuelle est fixée à 43.992 euros.

Titres restaurant : hausse de la part maximale versée par l’entreprise

À partir du 1er janvier 2023, ce montant maximal exonéré va augmenter de 10%. Ainsi, il passera de 5,92 euros exonérés de cotisations sociales, l'entreprise pourra financer jusqu'à 6,50 euros sur un titre restaurant.

Cela signifie que le montant maximal qu'un employeur pourra verser à ses salariés par jour de travail, pour ses repas ou ses courses alimentaires, va passer de 11,84 euros à 13 euros.

Bouton whatsapp