À 31 ans, elle souffre d'une maladie de peau qui lui donne l'apparence d'une personne âgée, mais elle assume son corps

Bouton whatsapp

Portrait de Sara Geurts, une jeune femme courageuse qui a décidé d’assumer sa différence physique au point d’en faire sa force.

Dans notre société moderne où l’apparence prime sur tout le reste, le moindre défaut physique, aussi infime soit-il, peut hélas devenir une source de complexes chez certaines personnes.

Refusant ce diktat de la beauté, certains assument néanmoins ouvertement leur différence physique et en ont même fait une force, à l’image de Sara Geurts.

Souffrant d’une maladie de peau qui lui donne l’apparence d’une personne âgée, cette jeune femme de 31 ans a en effet décidé de s’accepter telle qu’elle est. Un choix qui a changé sa vie car elle n’a jamais paru aussi épanouie. Ça n’a pourtant pas toujours été le cas, comme elle le racontait en 2018.

Atteinte d’une maladie rare qui rend sa peau vieille et ridée, elle assume sa différence

C’est à l’âge de 10 ans que Sara a appris qu’elle souffrait du syndrome d’Ehlers-Danlos, une maladie génétique rare qui altère l’épiderme donnant ainsi à la peau un aspect flasque et ridé.

Alors qu’elle n’était encore qu’une enfant, la jeune femme a donc dû affronter le regard des autres car elle paraissait beaucoup plus vieille que ne l’était.

Une époque difficile durant laquelle Sara a eu énormément de mal à accepter son corps dont elle avait honte. Pour masquer sa peau, elle portait des manches longues, des chemisiers ou encore de longs pantalons.

Crédit photo : @sarageurts

Crédit photo : @sarageurts

Crédit photo : @sarageurts

Mais les années ont passé et l’enfant timide et complexée a peu à peu laissé place à une femme forte qui assume sa différence. Une confiance en elle qu’elle doit en partie à sa famille et ses amis qui n’ont jamais cessé de la soutenir.

Très active sur les réseaux sociaux, Sara n’hésite plus aujourd’hui à afficher sa différence. Elle est même devenue mannequin, posant ainsi régulièrement en bikini devant l’objectif. Une chose impensable il n’y a encore pas si longtemps.

Crédit photo : @sarageurts

Crédit photo : @sarageurts

« Lorsque j’ai changé le regard que je portais sur moi, j’ai découvert une beauté dans mon corps que je n’avais jamais vue auparavant », déclarait-elle il y a 4 ans.

Désormais bien dans sa peau, Sara espère que son témoignage permettra à d’autres personnes de trouver la force de surmonter leurs différences, quelles qu’elles soient.

Bouton whatsapp