Benedict Cumberbatch n'acceptera désormais que les rôles dans des films qui respecteront l'égalité salariale

2 955partages

À 41 ans, le talentueux Benedict Cumberbatch dispose déjà d’une filmographie impressionnante, ponctuée de rôles emblématiques comme celui de Sherlock Holmes, du Dr. Strange, de Stephen Hawking, ou encore du mathématicien Alan Turing dans le fantastique Imitation Game.

Fort de sa notoriété, et fermement engagé en faveur de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, l’acteur peut désormais se permettre de décliner des rôles dans les productions le payant beaucoup plus que les actrices partageant l’affiche avec lui, dans des rôles d’importance égale à la sienne.

Un sens de l’éthique qui ne fait que renforcer notre admiration pour celui qui s’implique dans de nombreuses causes, notamment l’alphabétisation, et qui a été fait commandeur de l'ordre de l'Empire britannique par nulle autre que la reine Elisabeth II.

Benedict Cumberbatch le martèle et le rappelle dans une interview donnée à Radio Times, et publiée ce mois de mai 2018 :

« Un salaire égal et une place à la table sont les tenants principaux du féminisme ».

En tant qu’acteur célèbre et inaliénable de bon nombre de grosses productions actuelles, le Britannique compte bien mettre sa notoriété à profit pour permettre l’égalité salariale de toutes les actrices qui partageront l’affiche avec lui dans des rôles d’importance égale. Il invite tous ses homologues à en faire de même, afin de faire changer les mentalités, et de rendre évidente, naturelle, l’égalité salariale entre acteurs et actrices du côté des producteurs :

« Regardez vos quotas. Demandez combien sont payées les femmes, et dîtes : « Si elle n’est pas payée la même chose que les hommes, je ne le fais pas » ».

Lui-même producteur, au sein de la société qu’il a créée, SunnyMarch, Benedict Cumberbatch affirme déjà mettre en application son modèle éthique, et promet de livrer des œuvres mettant l’emphase sur les femmes, en axant les intrigues autours d’elles :

« Je suis fier qu’Adam et moi soyons les seuls hommes dans notre société de production. Notre prochain projet est une intrigue féminine, avec une focale féminine, centrée sur le fait d’être mère, à une époque marquée par le désastre environnemental. Si le projet est centré sur mon nom, pour attirer les investisseurs, alors nous pouvons utiliser cette attention pour un panel de projets féminins. La moitié du public est composée de femmes ! ».

Nous ne pouvons qu’applaudir la démarche de Benedict Cumberbatch, et espérer la voir se démocratiser à l’avenir, pour qu’enfin les hommes et les femmes soient également payés, et dans le milieu du cinéma, réputé pour être avant tout un monde d’hommes, comme le rappelait plus ou moins subtilement Emma Stone durant la dernière cérémonie des Oscars, et en général.

Source : Radio Times
En vidéo : Harry Potter low-cost, la version géniale de Studio 188
Plus d'articles
Dernières news