Londres va ériger un ballon « caricature » de Donald Trump en couche-culotte pendant sa visite du 13 juillet

Par
462
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le 13 juillet prochain, Donald Trump sera en visite à Londres pour rencontrer Theresa May, la Reine Élisabeth II et… un ballon de 6 mètres le représentant en bébé colérique.

« Nous voulons nous assurer qu'il sait que la Grande Bretagne le regarde et… se moque de lui » ont annoncé les manifestants. Le 13 juillet prochain, le sulfureux président américain sera en visite à Londres. Pour l'occasion, le maire de la ville, Sadiq Khan a donné l'autorisation pour qu'un ballon à l'effigie d'un Donald Trump bébé soit installé, 30 mètres au-dessus des Londoniens.

Le Trump Baby est un ballon de six mètres qui surplombera Londres pendant la visite du président Trump Crédit/ Simon Dawson / Reuters

Le compte Twitter satirique de « Trump Baby » a immédiatement exprimé sa joie : « Grande Nouvelle  : BÉBÉ Donald Trump volera  ! Sadiq Khan a essayé de jouer le dur, au final il a dû conclure un accord. Pas de surprise - il n'a jamais rien gagné dans sa vie  ! Triste - mais vrai  ! Londres j'arrive »

Une visite sous haute tension


La mairie de Londres était sceptique et avait rejeté la demande de ces militants. Suite à un très large soutien du public et une pétition ayant rassemblé 10 000 signatures, Sadiq Khan est revenu sur sa décision et a donné l'autorisation que ce ballon soit érigé sur le toit de Londres entre 9 h 30 et 11 h 30.

« Le Maire soutient toute forme pacifique de manifestations et comprend qu'elles peuvent prendre bien des formes différentes . Son équipe opérationnelle a rencontré les organisateurs et leur a donné la permission d'utiliser Parliament Square Garden comme point d'attache pour le Ballon », a assuré la mairie.

Un financement participatif avait été mis en place pour récolter des fonds pour la construction du ballon. Près de 20  000 euros ont été récupérés.

Le Président américain aura donc l'honneur d'arriver dans la capitale anglaise avec un ballon à sa gloire. Il y rencontrera Theresa May, la Première ministre et la reine Élizabeth II. Les autorités attendent de grandes manifestations de contestation pendant sa visite.

Commentaires