Un « Pocket shark » qui produit de la lumière pour attirer ses proies a été découvert dans le Golfe du Mexique

2 026partages

Une récente étude de l’université de Tulane, aux États-Unis, dévoile qu’une nouvelle espèce de requin a été découverte dans le golfe du Mexique. Celle-ci a une particularité bien à elle : elle est bioluminescente, c'est-à-dire qu'elle peut briller dans le noir. Une manière de se démarquer dans les sombres fonds marins.

Moins effrayant que ses congénères, ce requin a lui aussi ses propres tactiques pour se nourrir. En effet, comme le rapporte CNN, l’animal est une nouvelle espèce de Squale liche (Dalatias licha) et mesure 5 ½ inch, soit presque quatorze centimètres. Il a ainsi été baptisé « Pocket Shark » en référence à sa petite taille, qu'on peut traduire par "requin de poche".

Crédit photo : Mark Grace

Il s'agit du second spécimen de "requin de poche" à être découvert ou capturé, le premier a été mis en lumière en 1979 dans l’océan Pacifique, mais rien n’avait été noté au sujet de la bioluminescence. Un petit squale liche mâle avait été trouvé en 2010 dans le Golde du Mexique. Mais ce n'est qu'en 2013 que Mark Grace, chercheur à l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) s'est intéressé à l'espèce.

« Les deux sont des espèces différentes, chacune d’océans distincts. Les deux sont extrêmement rares », souligne Mark Grace.

Crédit photo : Mark Grace

D’après l'étude des scientifiques, le requin émet une substance lumineuse à l’aide d’une glande située près de ses ailerons afin d’attirer de potentielles proies à lui. Le minuscule prédateur, presque invisible, peut alors attaquer furtivement sa proie.

La bioluminescence est une chose courante en mer. Selon la NOAA, 90 % des animaux vivant en eaux profondes le sont. Ces animaux se servent de la bioluminescence pour attirer un partenaire, avertir d’autres espèces de leur présence ou alors se nourrir.

Source : CNN
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment