Une scientifique perce enfin le mystère d'un oeuf préhistorique gigantesque retrouvé en Antarctique

2 907partages

Focus aujourd'hui sur une formidable et fascinante découverte paléontologique. 

Cela faisait 9 ans, depuis sa découverte en Antarctique en 2011, qu’un œuf supposé préhistorique était conservé au Musée national d’histoire naturelle du Chili, sans que personne n’ait véritablement réussi à en percer le mystère jusqu’ici.

Surnommé « The Thing » par les scientifiques - en référence bien sûr au film d’horreur éponyme de John Carpenter, sorti en 1982 -, ce fossile mystérieux dont on ignorait l’origine vient enfin d’être identifié.

Une identification que l’on doit à une certaine Julia Clarke, scientifique américaine !

Œuf de dinosaure (Photo d'illustration). Crédit : paikong / Shutterstock

Un œuf de 66 millions d'années pondu probablement par un mosasaure

Cette paléontologue, professeur à la Jackson School of Geosciences de l’université du Texas, a en effet réussi là où tous ses prédécesseurs avaient échoué, en identifiant ce qui est présenté comme un œuf éclos.

Des analyses supplémentaires ont révélé qu’il s’agissait d’un œuf non minéralisé datant d’environ 66 millions d’années.

Mais ce qui étonne et le rend extrêmement précieux aux yeux des paléontologues, c’est sa taille gigantesque.

L’œuf, qui demeure à ce jour le premier du genre à avoir été découvert en Antarctique, mesure en effet 28 centimètres de long et 18 centimètres de large, ce qui en fait le plus gros œuf à coquille molle jamais retrouvé par des scientifiques et le deuxième plus large que l'on ait découvert jusqu'à présent.

Selon le paléontologue chilien qui l’a découvert il y a près de 10 ans, cet œuf fossilisé « est complètement différent d’un œuf de dinosaure ».

Selon la description qui en est faite dans la célèbre revue spécialisée Nature, cet œuf ressemble à ceux que pondent les serpents et les lézards. Les scientifiques ont donc comparé sa taille avec celle des œufs pondus par 259 reptiles encore vivants aujourd’hui sur Terre.

Après l’analyse de centaines de données, ils ont pu déterminer que « The Thing » avait dû être pondu par un animal qui devait mesurer près de 6 mètres de long (sans compter la queue).

Tout laisse supposer qu’il s’agissait donc d’un mosasaure, un reptile marin que l’on aperçoit notamment dans une scène du film Jurassic World.

Squelette de mosasaure. Crédit photo : Reimar / Shutterstock

Une hypothèse qui se vérifie dans les faits puisque de nombreux squelettes de bébé appartenant à cette espèce ont été mis au jour dans la zone où l’œuf a été retrouvé en 2011.

Seule incertitude, le mécanisme de ponte ! En effet, les scientifiques ignorent encore si l’animal pondait dans l’eau ou en surface.

Vous l’aurez compris, « The Thing » n’a pas encore dévoilé tous ses mystères.

Affaire à suivre !

Source : Nature
Plus d'articles