Un élevage de Dordogne, où des canetons encore vivants sont jetés à la poubelle, épinglé par une vidéo de L214

12Kpartages

Une exploitation agricole de Dordogne, réputée pour ses foies gras, vient d’être épinglée par L214 dans une vidéo accablante.

Dans sa croisade menée contre les souffrances animales en milieu agricole, L214 s’attaque désormais aux exploitations de foie gras, avec une enquête dénonçant les conditions indignes de gavage des canards au domaine de la Peyrouse, situé à Périgueux.

L’association a ainsi filmé, en octobre et novembre dernier, les pratiques exercées au sein de cet élevage, qui s’avère être l’un des plus importants du département, maintes et maintes fois récompensé pour ses produits d’excellence.

Sur les images, parfois insoutenables, que nos confrères de France Info ont révélé ce mercredi, on peut voir notamment des milliers de canetons jetés vivants dans des poubelles, ou encore la technique du gavage à la pompe pneumatique des canards, dont certains reprennent conscience lorsqu’ils sont saignés sur la chaîne d’abattage.

L’exploitation - par ailleurs rattachée au lycée agricole de Périgueux afin de former de futurs agriculteurs – contient un couvoir, des salles de gavage ainsi qu’un abattoir.

L214 rapporte que pas moins de 1 000 canards y sont ainsi gavés à la pompe pneumatique. Seuls les mâles sont utilisés pour le gavage. Les femelles sont donc écartées puis jetées vivantes dans des bennes à ordure, avec les mâles jugés inaptes. Ils y meurent de faim ou d’asphyxie, écrasés par le poids des autres.

Quant aux œufs non-éclos à temps, ils sont jetés dans une autre benne où des canetons naissent au milieu d’autres qui agonisent déjà.

Les canetons sélectionnés subissent, eux, des mutilations ! D’abord placés sur des carrousels, où la pointe de leur bec est brûlée, ils connaissent ensuite une période d’élevage où ils ont accès à l’extérieur, avant d’être gavés à la pompe dans des cages collectives minuscules et grillagées.

Enfin, le passage par l’abattoir est peut-être le plus choquant car après avoir été plongés dans un bac d’eau électrifiée pour être étourdis, les canards sont ensuite saignés alors qu’ils sont parfois encore conscients.

Consternée par les scènes qu’elle a pu filmer, l’association a décidé de porter plainte pour délit d’abandon et délit de mauvais traitement envers les animaux.

Source : L214
Plus d'articles