Climat : un “état d'urgence planétaire” est évoqué, les conséquences actuelles ne pourraient plus être contenues

3 773partages

Une cascade de drames, voilà ce qui pourrait nous attendre selon les spécialistes de la revue Nature. En effet, la planète aurait déjà atteint neuf “points de basculement”. Cette situation irréversible engendrerait un effet domino menaçant l’entièreté de notre civilisation. L’imminence d’un “état d’urgence planétaire” est évoquée.

La planète aurait déjà atteint neuf points de basculement, crédit : FloridaStock/ Shutterstock

Le constat est tiré sans détour : selon eux, neuf domaines du réchauffement climatique ont des répercussions qui ne peuvent plus être contenues.

Par le passé, sans hausse de 5 degrés, les chercheurs estimaient que les conséquences sur le climat pouvaient être enrayées. Ce constat n’est plus d’actualité. En effet, les recherches récentes démentent la réalité de ce seuil des 5 degrés.

D’après eux, l’humanité est d’ores et déjà menacée car 1 à 2 degrés suffiraient à atteindre ces “points de basculement”. Tout en sachant qu’il est quasiment acté que les émissions de gaz à effet de serre actuelles feront franchir la barre des 2 degrés dans les années à venir. C’est pourquoi les scientifiques craignent que ce seuil de non-retour soit déjà dépassé.

La planète aurait déjà atteint neuf points de basculement, crédit : YL chaykorn/ Shutterstock

C’est un bien sombre tableau qui est dépeint avec la disparition progressive du corail, la sécheresse en Amazonie, la fonte de glace au Groenland et bien d’autres dégâts. L’enseignement qu’en tirent les auteurs de l’alerte est sans équivoque : il faut agir.

L’un d’entre eux, Tim Lenton, explique "qu’une solution serait que le rythme auquel ces dégâts s'accumulent jusqu'à un point de non-retour puisse encore être sous notre contrôle. La stabilité et la résilience de notre planète sont en péril. Une action internationale - pas que des mots - doit refléter cette urgence”.

Ce mercredi, jour de publication de l’article, l’ONU a mis en garde contre le fossé entre les actions des gouvernements et le niveau d’engagement requis pour étouffer la suffocante augmentation des températures. À ce rythme, l’augmentation sera de 3 à 4 degrés.

La planète aurait déjà atteint neuf points de basculement, crédit : Rajat Chamria/ Shutterstock

Source : Nature
Plus d'articles
Dernières news