Coincé avec une énorme mygale en plein confinement, le cauchemar d'un couple du Vaucluse

1 033partages

Direction le sud de la France et plus précisément le Vaucluse, où deux personnes vivent un confinement avec un drôle de compagnon encombrant.

Se reconfiner s’avère une épreuve pour beaucoup mais le confinement de certains peut carrément tourner au cauchemar !

Un couple du Vaucluse vient d’en faire l’amère expérience !

Confinés dans leur maison située à Grillon, Michèle et Pierre, deux trentenaires, ont ainsi fait une rencontre dont ils se serait bien passés.

Alors qu’ils se trouvaient dans le couloir qui mène à leur buanderie, ils ont en effet aperçu une… énorme araignée.

Apeurés, ils ont tenté de chasser et de tuer la bête, qui mesure tout de même environ 10 cm de long, en vain ! L’animal s’est réfugié quelque part et continue de « hanter » leurs nuits.

Confinés avec une... mygale de 10 cm de long

Ne sachant que faire, le couple s’est d’abord tourné vers la mairie, mais sans succès. Les deux conjoints ont ensuite contacté les pompiers, puis la police municipale ou encore la SPA mais tous leur ont donné la même réponse : « nous ne sommes pas compétents ».

Michèle et Pierre ont alors décidé d’envoyer une photo de l’araignée à un vétérinaire qui leur a bien confirmé qu’il s’agissait d’un spécimen étranger, comme l’ont expliqué nos confrères de France Bleu.

Une entreprise privée s’est bien proposée pour intervenir mais le montant de 1 000 euros qu’elle réclamait s’avérait trop exorbitant pour le budget du couple, qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Depuis, les deux tourtereaux ont tout de même réussi à capturer l’araignée dans une boîte, mais ils craignent qu’elle n’ait pondu des œufs entre-temps.

France Bleu explique que des spécialistes l’ont contacté, expliquant qu’il s’agissait d’une mygale de la famille des Macrothelidae, l’une des plus grandes araignées vivant en Europe.

Facilement reconnaissable à sa taille imposante, elle n’en demeure pas moins inoffensive pour l’homme.

Considérée comme une espèce protégée, on ne peut ni la tuer ni détruire un cocon.

Le confinement du couple risque donc d'être long...

Source : France Bleu
Plus d'articles
À lire aussi