5 choses à faire pour sauver la vie d'un escargot que l'on vient d'écraser

1 565partages

Malheureusement, cela est déjà arrivé à nombre d’entre nous d’écraser un escargot par inadvertance. Et pour cause, l’animal peut être particulièrement difficile à repérer lorsqu’il pleut et qu’il est de sortie. Mais ce n’est pas parce que sa coquille se brise sous votre poids que lui est mort à l’intérieur.

Crédit : Nennieinszweidrei

Aujourd’hui, à travers cet article, l’objectif est d’expliquer comment sauver la vie d’un escargot qui vient de se faire marcher dessus. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il existe plusieurs étapes pour permettre à l’animal de reprendre des forces et ainsi se reconstruire doucement, y compris après un énorme choc. Les voici :

1. Inspecter sa coquille

La première chose à faire pour connaître la santé d’un escargot est de vérifier l’état général de sa coquille. En effet, cette dernière est particulièrement importante pour la protection des gastéropodes, notamment contre la sécheresse et les prédateurs. Lors de cette étape, il est crucial de savoir si l’apex (la partie en spirale au sommet de la carapace) est touché car celle-ci abrite des organes vitaux. Si cette dernière est intacte, le reste de la carapace peut se régénérer. L’important est d’avoir en tête les conditions précises de la coquille. Si la craquelure est légère, alors l’escargot aura de grandes chances de survivre.

2. Le mettre à l’abri

Une fois les premiers constats réalisés sur l’escargot, il est primordial d’éviter un nouvel accident. En plus, celui-ci pourrait bien être encore plus dangereux voire fatal puisque la coquille de l’animal, censée le protéger au maximum, est déjà endommagée. Le plus sûr est de déposer l’animal blessé dans une boîte où il sera tranquille et surtout où aucun objet ne peut lui tomber dessus. Bref, vous l’aurez compris, il faut le mettre en sécurité le plus rapidement possible afin d’éviter un deuxième choc et davantage de blessures.

3. Lui redonner des forces

Après l’effort, le réconfort ! Pour faire redescendre le stress de l’escargot, lui montrer qu’on ne souhaite que son bien, faire en sorte qu’il commence à retrouver ses esprits et qu’il reprenne des forces, l’idéal est de lui donner une bonne grosse feuille de salade. Mais ce n’est pas tout ! D’autres aliments auxquels on ne pense pas forcément peuvent grandement aider les escargots à se refaire une santé. C’est par exemple le cas de la coquille d’œuf, qui est remplie de calcium et qui va donc permettre au gastéropode de solidifier et d’auto-réparer sa coquille. Pour cela, écrasez-la le plus finement possible et mélangez le résultat obtenu avec de la farine de blé. Il ne doit pas y avoir de morceau sous peine de risquer d’autres blessures.

4. Laisser faire le temps

Une fois toutes les étapes précédentes effectuées, il ne reste plus qu’à attendre que l’escargot régénère sa coquille naturellement. Ce procédé est rendu possible grâce aux propriétés incroyables du mucus sécrété par l’animal. Ce dernier possède des qualités rares et particulièrement efficaces en termes de cicatrisation des lésions et des plaies. Il est d’ailleurs très souvent utilisé pour la fabrication de produits de cosmétique, notamment pour ceux destinés à l’amélioration de l’état de l’épiderme. Certains vont même jusqu’à placer des gastéropodes directement sur leur visage pour profiter de ces vertus.

5. Lui rendre sa liberté

Vous serez sans doute surpris de constater à quel point la réformation de la coquille abîmée peut être rapide. En seulement quelques jours, celle-ci peut entièrement reprendre sa forme initiale et paraître toute neuve. C’est la magie de la nature ! Une fois que vous vous êtes assurés que l’escargot est de nouveau en très bonne santé, il peut alors être temps pour vous de le relâcher. Essayez de le déposer dans un lieu isolé du passage fréquent de promeneurs afin qu’il ne se passe pas encore écraser.

Crédit : Capri23auto

Voilà les cinq étapes nécessaires au sauvetage d’un escargot blessé ! Essayez d’en parler autour de vous dès que possible afin de donner à chacun les clés et les bons réflexes pour sauver les gastéropodes qu’il nous arrive trop souvent d’écraser sans le faire exprès. En faisant passer le message, chacun pourra alors sauver des vies.

Qu’en pensez-vous ?

Plus d'articles