Voilà pourquoi lorsqu'ils grandissent, il faut dire aux enfants de ne jamais arrêter de compter sur les doigts !

Par
453
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Presque tous les enfants apprennent à compter en utilisant leurs doigts. Mais en grandissant et en rencontrant des problèmes de mathématiques d’un plus haut niveau, cette méthode a tendance à être délaissée. À partir d’un certain âge, elle donne à celui qui s’en sert l’image d’une personne moins intelligente et dont la réflexion est moins poussée que la moyenne.

Pourtant, les professeurs, les parents et les étudiants feraient bien d’encourager à compter avec les doigts. En effet, selon la science, cela permettrait de renforcer les réseaux du cerveau afin de les rendre plus efficaces. Explications.

@gamesalad

Jo Boaler, professeur à l’Université de Stanford, l’une des plus réputée des États-Unis, a souhaité rétablir la vérité concernant l’utilisation de cette technique de comptage ancestrale et ses bénéfiques neurologiques. Il va même plus loin en affirmant que, dans la plupart des cas, garder cette habitude en grandissant facilite et améliore le raisonnement.

Selon les recherches récentes, le fait que les élèves arrêtent de compter sur les doigts en grandissant stoppe le développement de leur cerveau concernant la compréhension des maths. En effet, cette méthode a l’avantage d’apporter un support visuel primordial dans l’assimilation d’un calcul. De plus, elle fait fonctionner une zone du cerveau très utilisée à l’âge adulte. L’utilisation des doigts, c’est aussi cela qui explique pourquoi les pianistes et autres musiciens font très souvent preuve d ‘une plus grande capacité de compréhension que les gens qui ne pratiquent aucun instrument.

Souvent, les étudiants ont le sentiment que les mathématiques sont compliquées et inintéressantes car ils se retrouvent face à un monde qui leur paraît extrêmement abstrait. Cependant, lors de passage à l’école, le but des élèves est de mémoriser des théorèmes, des méthodes de calculs, des opérations, et avec (trop) peu de moyens visuels, cela complique énormément la tâche. Pour simplifier la compréhension de cette matière, il faut la rendre ludique, et le passage par les mains et les doigts en fait partie.

@pastaandpatchwork

L’étude réalisée par le professeur en neuroscience Jo Boaler a finalement distingué une corrélation directe entre l’utilisation des mains en mathématiques et l’amélioration générale du raisonnement. La réflexion, elle, est rendue plus rapide grâce au renforcement significatif de réseaux cérébraux importants. Pour conclure, plus vous utilisez de support physique pour illustrer une situation, plus vous aurez de chance de la comprendre. CQFD !
Source : KQED
Commentaires