YouTube va supprimer les contenus conspirationnistes et les fake news au sujet du coronavirus

4 465partages

De plus en plus, les géants d’Internet tentent de mieux gérer et modérer les différents contenus partagés sur leurs plateformes. C’est notamment le cas de YouTube qui vient d’annoncer des mesures spéciales dans la lutte contre la désinformation au sujet du coronavirus et de la crise sanitaire qui va avec.

Crédit : Novikov Aleksey / Shutterstock

Publicité

En effet, le premier site mondial de partage de vidéos a décidé de frapper un grand coup en supprimant tout ce qui peut se définir comme fake news et qui peut donc nuire à la circulation de vraies informations. En ce sens, deux comportements sont particulièrement observés. Le premier d’entre eux, très présent sur le web, est la théorie du complot et le conspirationnisme. Par exemple, cela vous a peut-être échappé mais il n’est pas rare de voir des personnes ou des organismes affirmer que le futur vaccin sera mortel, qu’il sera une cause d’infertilité ou que de minuscules puces électroniques seront implantées sous la peau de celles et ceux qui le reçoivent. Bref, autant de fausses informations relevant de la pure invention, mais qui souvent font mouche et trouve un public qui y croit. Quant au second, il vise tout particulièrement les internautes qui remettent en cause ce que l’on sait sur la transmission du Covid-19, les traitements et les méthodes qui permettent de le prendre en charge ou qui font la promotion de traitements dont les bienfaits n’ont pas été scientifiquement prouvés.

Déjà plus de 200 000 vidéos supprimées

Si les discussions, les débats et les contenus génériques au sujet du coronavirus et de la crise sanitaire mondiale restent évidemment autorisés sur YouTube, les dirigeants du géant d’Internet veulent faire de cette crise sanitaire mondiale le point de départ d’une nouvelle charte d’éthique. Et dans un moment où il est nécessaire que chacun d’entre nous tire dans le même sens et se montre solidaire envers une cause commune qui est la santé publique, on ne peut qu’apprécier l’initiative. Au début de la pandémie, il était fréquent de tomber sur des vidéos virales qui expliquait que le coronavirus n’existait pas ou qu’il avait été inventé pour d’obscures raisons politiques. Mais aujourd’hui, la tendance semble s’être inversée. YouTube précise que dorénavant, tout contenu allant à l’encontre des conclusions médicales et scientifiques provenant d’une autorité de santé ou de l’Organisation Mondiale de la Santé sera immédiatement supprimé. D’ailleurs, en conséquence de cette nouvelle politique offensive dont l’objectif et de lutter contre la désinformation de masse, un porte-parole de la multinationale américaine a précisé que plus de 200 000 vidéos sur le Covid-19 ont d’ores et déjà été retirées de la plateforme depuis février.

Crédit : NiP STUDIO / Shutterstock

De son côté, l’OMS s’est félicité d’une telle prise de conscience de la part du premier hébergeur de contenu vidéo dans le monde et a estimé que ces mesures étaient nécessaires. Andy Pattison, directeur du département des solutions digitale à l’OMS, a déclaré chez nos confrères de Reuters : « nous rencontrons chaque semaine les équipes de modérateurs de YouTube et discutons des différentes tendances quant aux contenus qui sont ou pourraient être problématiques. Cette décision de s’attaquer aux fake news et de les bloquer est bonne et encourageante pour l’avenir. »

Qu’en pensez-vous ?

Plus d'articles