« Zéro Déchet », le projet écologique lancé à Roubaix est une véritable réussite... Et les habitants s'impliquent à 100% !

Par
814
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À l’orée de l’année 2015, la ville de Roubaix proposait à ses habitants de s’impliquer dans le projet « Zéro Déchet » afin de réduire progressivement la production de déchets résiduels et recyclés. Deux ans plus tard, l’expérience a porté ses fruits et ne demande qu’à continuer sur sa lancée…


Depuis deux ans, la ville de Roubaix choisit 100 familles volontaires chaque année pour découvrir et mettre en pratique ce mode de vie. Celui-ci consiste à réduire progressivement et rapidement la production de déchets, résiduels et recyclés, à l’échelle du foyer.


Aujourd’hui, ce sont donc 200 familles qui contribuent pleinement au projet, en sachant que les 100 premières familles ont souhaité continuer l’expérience après une première année porteuse d’espoir.

wedemain.fr


Auprès du site « 18h39.fr », Andrée Nieuwjar, une Roubaisienne qui s’est lancée dans le « zéro déchet » dès le début, explique ce qui l’a poussé à continuer l’aventure écologique : « Aujourd’hui, je n’ai plus de poubelle. Toutes mes épluchures vont au compost, les rares cartons et papiers qui rentrent chez moi vont dans mon sac de recyclage, c’est tout ».


Elle poursuit : « Tout tient dans un bocal de verre, Pour ce mois de décembre et malgré les fêtes, je n’ai dedans qu’un film alimentaire et l’emballage du beurre et de la margarine ». Ainsi, elle entend bien continuer cela en 2017, à l’heure où la ville de Roubaix a lancé un « casting » pour choisir 100 nouvelles familles volontaires supplémentaires qui contribueront à la « troisième saison » du projet.

scoopnest.com


Une expérience qui rime avec succès puisqu’en deux ans, Roubaix a constaté la réduction de la production de déchets résiduels de 50% et des déchets recyclés de 40%. De tels résultats avec seulement 200 familles (sur 95 000 habitants, cela représente 1% de la population selon Alexandre Garcin, adjoint au maire en charge du développement durable).


Évidemment, la mairie accompagne les familles concernées dans leur projet, notamment en leur distribuant des composteurs. Mais pas que ! Elle souhaite essayer une nouvelle expérience avec l’utilisation des lombricomposteurs (machine fonctionnant via un procédé naturel, appelé la bio-oxydation, de transformation et de stabilisation de la matière organique sous l’action combinée de micro-organismes et des vers de compost). En plus des familles, la mairie assiste également les écoles primaires et les commerçants.

roubaixzerodechet.fr


Cinq familles roubaisiennes ont eu le droit à ce privilège, dont la famille Nieuwjar, interrogé par « 18h39 » : « Au centre de la tour sont placés des vers. On y dépose nos épluchures et les vers, en les mangeant, créent un compost qui sert à faire pousser les légumes ou les fleurs que l’on y plante ». Pour Alexandre Garcin, si les résultats sont satisfaisants, la mairie lancera la fabrication de cet outil en plus grande quantité.

VIDEO : Avec le hashtag #JeKiffeMonDécolleté, des femmes revendiquent leur droit à s'habiller comme elles le désirent
Source : 18h39
Écologie
Commentaires