Installer des ruches dans son jardin, le plan parfait pour allier gourmandise et environnement

C’est un secret pour personne, la pandémie de Covid-19 et la crise sanitaire qui en découle obligent chacun, depuis près d’un an et demi, à passer plus de temps que jamais à son domicile. En cette période difficile, les chanceux qui possèdent un jardin ont l’opportunité de vivre plus sereinement en profitant d’un espace extérieur et ont par conséquent de la possibilité de respirer malgré les confinements et les couvre-feux successifs.

Crédit : kosolovskyy / Shutterstock

Et dans ces conditions inédites, les veinards qui possèdent une maison et un jardin ont pu se faire plaisir en y créant de nouveaux espaces adaptés et originaux selon leurs envies et leurs passions. Et vous allez voir qu’il n’y a pas besoin d’avoir un grand terrain pour faire de cet endroit un havre de paix relaxant et lui apporter une touche insolite. Vous manquez d’inspiration pour franchir le pas et souhaitez quelque chose d’original et d’utile ?

Cela tombe bien, aujourd’hui, nous vous proposons d’installer des ruches dans votre jardin. En plus de prendre peu de place, cette alternative permet de produire son propre miel. Parfait pour satisfaire le/la gourmand(e) qui est en vous ! En plus d’avoir du miel sans bouger chez soi, cette initiative est aussi écologique car elle permet de préserver les abeilles menacées.

Sans y être initié auparavant, rares sont celles et ceux qui pensent faire une place aux abeilles dans leur jardin. Pourtant, les ruches peuvent apporter une plus-value certaine à votre domicile. Si le projet vous tente, sachez tout de même qu’on ne peut pas faire n’importe quoi et que de nombreuses règles sont en vigueur pour régir cette activité, qu'elle soit professionnelle ou non.

« Tout apiculteur est tenu de déclarer chaque année entre le 1er septembre et le 31 décembre ses colonies d’abeilles, en précisant leur nombre ainsi que leur emplacement » explique Christian Godbille, président du syndicat apicole La Mouche avesnoise. Pour cela, il faut remplir un formulaire en ligne qui permet de recevoir un numéro NAPI, lequel devra être affiché lisiblement à proximité des ruches.

Crédit : Sushaaa / Shutterstock

Évidemment, avant de se lancer, l’idéal est de se renseigner du mieux possible sur tout ce qu’il est nécessaire de savoir. Il est également recommandé de bien s’entourer et de faire appel à des apiculteurs confirmés ou des associations afin de poser toutes les questions qui vous passent par la tête.

Pour aller plus loin, plusieurs écoles spécialisées proposent des formations en apiculture dans le but de pouvoir gérer ses ruches de manière complètement autonome. Ces dernières s’avèrent notamment très utiles pour apprendre les règles de sécurité à adopter dans la manipulation des abeilles.

Les distances de sécurité à respecter pour avoir des ruches chez soi

Les principaux critères à avoir en tête au moment de planifier l’installation de ruches dans son jardin sont les distances de sécurité. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, elles peuvent varier selon la zone géographique dans laquelle vous résidez.

Par exemple, en ce qui concerne le département du Nord, un arrêt préfectoral local indique : « les ruches doivent être établies à 5 m de la voie publique ou à 3 m, au minimum, des propriétés riveraines, à moins que les ruches soient isolées par un mur, une palissade de planche jointe une haie vive ou sèche sans solution de continuité. Lesdites clôtures devront avoir une hauteur minimum de 2 m au-dessus du sol et s’étendre sur au moins 2 m de chaque côté de la ruche ».

Dans le Pas-de-Calais, ces chiffres changent en fonction du nombre de ruches présentent sur le terrain. Elles doivent être placées à plus de10 mètres des voies publiques, des habitations ou autres propriétés lorsque le nombre de ruches est inférieur à 20, à plus de 20 mètres quand ce nombre est compris entre 20 et 50 et à plus de 50 mètres lorsqu’il est supérieur à 50.

Crédit : Aleksandr Rybalko / Shutterstock

À noter que si vous respectez toutes les réglementations qui régissent la détention de ruches par des particuliers, rien n’interdit de posséder des abeilles même si vous habitez en ville. Pour acheter ses abeilles, il est particulièrement déconseillé de se tourner vers la solution de facilité qu’est Internet.

Pourquoi ? Car cette option présente un risque important de recevoir des insectes malades qui ne tiendront pas dans le temps. Ainsi, pour être sûr de son choix, le mieux est de contacter des apiculteurs de sa région, dont certains vendent des essaims. Ils pourront vous conseiller une espèce locale et vous guider dans vos premiers pas.

Alors, quand est-ce qu’on se lance ?

À découvrir aussi
À lire aussi