Par manque de prisonniers, les Pays-Bas transforment des prisons vides en hôtels tout confort

Par
168
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le taux de criminalité n’a de cesse de chuter aux Pays-Bas, provoquant la fermeture de certaines prisons, par manque de prisonniers. Devant ce phénomème pas banal, le gouvernement s’efforce de donner une seconde vie à ces anciens établissements, en en faisant des hôtels tout confort.

Les Pays-Bas ne connaissent pas la crise de l’insécurité. Si la France fait face depuis des années à une surpopulation carcérale toujours plus contraignante, les Néerlandais « souffrent », de leur côté, du problème inverse.

En effet, les Bataves n’ont tout simplement pas assez de… détenus dans leurs prisons. Une singularité qui, bien qu’appréciable pour des raisons évidentes, pose un certain nombre de problèmes. Ainsi, ce manque de prisonniers a ni plus ni moins contraint le gouvernement à procéder à la fermeture de plusieurs pénitenciers, au risque de laisser ces gigantesques bâtiments à l’abandon. Depuis 2013, ce sont pas moins de 19 établissements qui ont ainsi fermé leurs portes aux Pays-Bas. De quoi laisser rêveuse n’importe quelle administration pénitentiaire.

Afin d’éviter que ces prisons tombent en décrépitude, l’État néerlandais a donc décidé de les réhabiliter pour en faire des logements - dont certains ont d’ailleurs été mis à disposition de migrants - mais aussi, plus curieusement, des hôtels.

C’est notamment le cas de la prison Het Arresthuis, située dans la commune de Ruremonde à proximité de la frontière allemande, qui a cessé ses activités en 2007. Quatre ans après sa fermeture, l’établissement a rouvert ses portes pour accueillir, non plus des prisonniers, mais des touristes.

Crédit photo : Het Arresthuis

Devenu un hôtel de standing proposant 40 chambres, dont 4 suites luxueuses baptisées The Lawyer (l’avocat), The Judge (le juge), The Governor (le gouverneur) et The Jailer (le prisonnier), la prison est aujourd’hui un lieu de villégiature apprécié mais qui n’est pas non plus à la portée de tous les portefeuilles. Pour y séjourner, il vous faudra en effet débourser un minimum de 126 euros pour une nuit.

Découvrez cet hôtel pas comme les autres, à travers cette galerie de photos.

Crédit photo : Het Arresthuis

Crédit photo : Het Arresthuis

Crédit photo : Het Arresthuis

Crédit photo : Het Arresthuis

Crédit photo : Het Arresthuis

Source : Creapils
Commentaires