Cette femme a créé une véritable jungle dans son loft ! Elle possède plus de 500 plantes dans 100 m2...

Par
1 234
Partages
inscription newsletter

Newsletter

Summer Rayne Oakes est une jeune femme aux multiples casquettes : modèle, entomologiste, activiste, écrivain... Mais surtout, c'est une véritable jardinière d’intérieur ! 

Elle habite au tout dernier étage d’un immeuble à Willamsburg, dans le quartier de Brooklyn, à New York. 
Son loft s’étale sur 110 m2 où se mêle multiples plantes, couleurs acidulées et objets du monde.
@modernfarmer
@6sqft
Summer Rayne est diplômée en sciences de l’environnement. Très ancrée dans sa personnalité, elle est une activiste chevronnée dans l’alimentaire, le mouvement pour la consommation durable et équitable.

Actuellement, elle travaille à la rédaction d’un second livre de cuisine pour « connecter une communauté de bons mangeurs ».
Elle s’occupe aussi d’un site internet pour alerter les consommateurs de la quantité de sucre se trouvant dans les aliments issus de l’agroalimentaire.
@modernfarmer
Au dernier étage d’un ancien espace industriel réaménagé, Summer a conçu une véritable jungle urbaine où se trouvent plus de 500 plantes, dont 150 espèces différentes ! Son appartement est sûrement le plus végétalisé de toute la ville de New York.
@modernfarmer
« Je pense que la seule manière pour moi de réussir à survivre à New York, c'était de m'entourer avec des plantes », explique-t-elle dans une interview à Modern Farmer.
@modernfarmer
@modernfarmer
Son loft compte un mur entièrement végétal, un jardin vertical en bocaux, un jardin dans un placard, des plantes comestibles, des arbres fruitiers, des plantes aromatiques, des arbustes exotiques.
@modernfarmer
L’arrosage de toutes ses plantes lui prend une demi-heure chaque matin. Elle considère ce rituel comme une expérience méditative plus que comme une corvée.
@modernfarmer
@modernfarmer
S’occuper de plantes est une manière de se relier à la nature. Une fois par semaine, elle passe environ une heure et demie en compostage, écrêtage, rempotage et autres besoins spécifiques en fonction de la nature de la plante.
@modernfarmer
Son amour pour les plantes remonte, d’après elle, à son enfance en Pennsylvanie, dans une région rurale, entourée de vergers, de poules et de chèvres. À terme, elle aimerait créer une véritable ferme à Brooklyn !

D’ailleurs, elle plaisante en disant « je ne sais pas si mon propriétaire accepterait des abeilles sur le toit ou des poulets ! »
@modernfarmer
Ne vous méprenez pas : il est assez complexe de réaliser un tel jardin luxuriant dans un appartement. L’espace fait souvent défaut, puis le sol, et enfin la lumière. Il faut prendre en compte de manière réaliste ses propres contraintes et ses limites pour offrir aux plantes un cadre de vie adéquat.

« Je suis heureuse, car j'ai des fenêtres des deux côtés de ma maison, une exposée plein sud, qui reçoit beaucoup de lumière, et une côté nord », dit Oakes.

@modernfarmer
Afin de prendre soin de toutes ces plantes en pleine ville, Summer cultive un kit de lombriculture situé sous l’évier de la cuisine. Elle possède en outre un bac à compost, des lampes à LED, et elle a aussi des systèmes de sous-irrigation reliés à son évier. 
@modernfarmer

Que pensez-vous du projet de Summer ?
Source : modernfarmer
Commentaires