Les sans-abris pourraient bien avoir accès à un toit ! Un architecte londonien invente des abris avec un minimum de confort

Par
5 690
Partages
inscription newsletter

Newsletter

Un architecte a trouvé un moyen d’héberger temporairement les sans-abri de Londres.

Alors que depuis 2010 le nombre de SDF a augmenté de 77% à Londres, ce qui représente aujourd’hui environ 6 500 personnes, plusieurs mesures sont prises pour remédier à cela.

Lorsque certains tentent de les faire fuir, comme en témoigne l’ensemble des « pics anti-SDF » présents devant les vitrines des commerçants, d’autres cherchent des solutions plus accueillantes.

C’est le cas de James Furzer, architecte, qui met au point un projet d’abris pour les SDF londoniens.

James Furzer

Accrochés aux flancs des immeubles et à hauteur d’homme, les abris seraient accessibles par une échelle repliable.

L’abri, vu comme un refuge, serait un espace aux moyens certes rudimentaires mais essentiels. Malgré qu’il n’y ait ni eau ni électricité, les abris contiennent des matelas et des rangements.

James Furzer

Soucieux du confort des SDF, James Furzer pense même à installer des panneaux solaires sur les toitures afin d’alimenter les abris de chauffage et d’électricité.

Pour le moment, les bâtiments utilisés restent gérés par une seule entité, afin de faciliter les négociations, mais l’architecte se dit prêt à étudier les propositions de particuliers proposant le mur de leur maison.

James Furzer

À l’heure actuelle, la campagne de financement de James Furzer lancée sur Indiegogo n’a pas encore atteint ses objectifs mais l’argent déjà récolté permet la réalisation de prototypes qui permettront peut-être d’inciter les capitales à suivre le mouvement.

Voici ci-joint une vidéo de présentation du projet : 

Commentaires